Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tchad : le défi de la réforme de la caisse nationale des retraités

Au Tchad, les retraités de l’Etat éprouvent d’énormes difficultés à percevoir régulièrement leurs pensions.  En dépit de leurs cotisations sociales, ils ne bénéficient pas des assurances maladies et des services sociaux de base. Pour répondre à ces revendications sociales, les autorités ont annoncé la création des centres de prises en charge sociale et sanitaire dédiés aux personnes âgées et l’accompagnement de certains retraités encore valides à entreprendre dans les secteurs socioéconomiques. Des mesures que les intéressés ont salué et appellent à sa concrétisation.

Au Tchad, la caisse nationale des retraités a entamé ses réformes pour la réinsertion socioéconomique des pensionnaires. Elle envisage la création des centres sociaux équipés de dispensaires et des logements dédiés aux personnes âgées où les retraités seront pris en charge. Elle a également entamé la numérisation du traitement des pensions et le recensement biométrique des retraités pour moderniser son système de paiement des pensions conformément aux instructions des autorités de la transition.

Tout se passe normalement pour l’instant. Quand nous serons tous recensés avec une biométrie intégrale, je crois que nos pensions seront mieux traitées avec efficacité et pourront contribuer au processus de développement. Notre chance est que, la loi qui permet à la Caisse nationale des retraités d’être autonome et d’enclencher son processus de réforme est déjà votée par l’Assemblée nationale.

IRE KERTOUMAR? Représentant du Syndicat des retraités

Le gouvernement compte aussi s’appuyer sur l’expérience des retraités dans les domaines de production agropastorale pour lutter contre l’insécurité alimentaire au niveau rural. La caisse nationale des retraités estime que les pensionnaires pourraient redevenir des acteurs de développement local s’ils sont encadrés et accompagnés avec des initiatives de réinsertion socioéconomique.

Les retraités sont disséminés dans tout le territoire tchadien. En payant régulièrement leurs pensions, nous les aidons à financer les secteurs clés comme l’agriculture et l’élevage parce que beaucoup d’entre eux interviennent dans ces domaines. Ainsi, ils peuvent produire davantage pour servir tout le monde et contribuer à lutter contre l’insécurité alimentaire. Ensuite, les retraités sont des consommateurs qui achètent des engins agricoles notamment des moteurs à pompes, des tracteurs, des tricycles de transports … et ainsi ils reversent la moitié de leurs investissements à l’Etat en payant les taxes comme les 18% de TVA.

LARING BAOU, Directeur Général de la CNRT

Pour rappel, avec la mise à jour des fichiers biométriques et la bancarisation progressive des pensions, les autorités veulent décentraliser les traitements des pensions et donner la possibilité aux retraités de se constituer en groupement d’intérêt économique au niveau local conformément à la politique sociale du Gouvernement. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com