Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tunisie : contre l’insécurité alimentaire, l’État met à disposition 1,269 million d’hectares pour la production céréalière

Les travaux préparatifs pour la campagne céréalière 2022-2023 en Tunisie ont démarré avec des superficies programmées de l’ordre de 1 269 000 hectares, selon les données de la Banque centrale de Tunisie. Les services de l’institut d’émission indiquent que ces superficies sont mises à disposition dans le but de renforcer la production de céréales nationale et réduire le taux d’exportation de céréales du pays. 

Afin de renforcer la production céréalière nationale pour la campagne 2022-2023, les autorités tunisiennes mettent une superficie de 1 269 000 hectares au service de la production céréalière. Les services de l’institut d’émission indiquent que ces superficies comprennent 612 000 hectares de blé dur, 66 000 hectares de blé tendre et 591 000 hectares d’orge et triticale. Pour la compagne 2021-2022, les superficies globales étaient de 1 253 000 hectares.

A partir de la prochaine saison, la production de blé sera augmentée de 30% afin d’atteindre l’autosuffisance en blé dur.

Faten khamassi, Chef du cabinet du ministre de l’agricultureTunisie

D’après certains membres du syndicat des agriculteurs, avec ces superficies, la production devrait augmenter de 30 à 40 % durant ladite saison pour se situer entre 2,1 et 2,2 millions de tonnes. Notons par ailleurs que dans le pays, la consommation de céréales a atteint 4 millions de tonnes dont 50 % proviennent des achats sur le marché international. Le blé dur est la principale céréale cultivée en Tunisie avec 1 million de tonnes en moyenne sur les trois dernières années. 

Actuellement, la Tunisie atteint un niveau de production de 70% en blé dur et il est réellement possible d’atteindre l’autosuffisance.

Faten khamassi, Chef du cabinet du ministre de l’agricultureTunisie

Soulignons qu’en Afrique du Nord, la Tunisie est le plus petit producteur de céréales. Cette situation la rend dépendante des achats sur le marché mondial pour satisfaire ses besoins. Par ailleurs, le pays prévoit importer près de 250 000 tonnes de blé de France pour combler la demande nationale en blé pour le compte de l’année 2022-2023.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com