Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

77ème assemblée de l’ONU : contre l’insécurité en Afrique de l’Ouest, le président bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embaló, sollicite l’implication de la communauté internationale

La communauté internationale doit davantage s’impliquer dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest et dans toute la zone du Sahel. Ainsi se résume le discours du président de la Guinée Bissau Umaro Sissoco Embaló lors de son intervention à la 77ème session de l’Assemblée générale de l’ONU. Malgré le rôle majeur de la CEDEAO, organisme à sa charge, dans la résolution des crises politiques et institutionnelles, les défis qui constituent des obstacles au développement et au bien-être des populations deviennent trop nombreux et nécessitent une aide extérieure d’urgence.

Malgré le cadre politique et juridique dont dispose la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest pour prévenir et résoudre les crises politiques et institutionnelles, l’extrémisme violent s’intensifie dans la région ouest africaine. Une alerte lancée par le président de la Guinée-Bissau Umaro Sissoco Embaló, président en exercice de la CEDEAO au cours de la 77ème édition de l’Assemblée générale de l’ONU. Il invite la communauté internationale à s’investir davantage dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest et dans toute la région du Sahel.  

“Nous avons besoin d’une assistance internationale pour empecher arreter l’avancee du terrorisme en afrique de l’ouest et dans la region du sahel dans son ensemble.Le terrorisme constitue une menace pour la paix et la sécurité internationale et afin de lutter contre celui ci, avec efficacité, nous devons impliquer la communauté internationale dans son ensemble et les nations unies en particulier.”

Umaro Sissoco Embaló, Président de la RépubliqueGuinée-Bissau

Ferme partisan du multilatéralisme, du dialogue et de la coopération, le président Embalo reste attaché au maintien de la paix, de la stabilité et de la sécurité. Alors que la CEDEAO joue un rôle majeur dans la résolution des crises politiques et institutionnelles, les défis qui constituent des obstacles au développement et au bien-être des populations deviennent trop nombreux pour être surmontés par la seule implication de l’organisme à sa charge.  

“L’instabilité d’une grande partie du continent en général et en Afrique de l’Ouest en particulier est menacé par l’insécurité, l’insecurité fruit du terrorisme, de l’extrémisme violent et de la criminalité transnationale qui viole les principes de droit et de la democratie. Nous avons besoin  de la paix, afin de garantir le développement, et le bien être de notre peuple.”

Umaro Sissoco Embaló, Président de la RépubliqueGuinée-Bissau


Toutefois, le président Embaló a déclaré qu’au cours des deux dernières années, la stabilité politique de la Guinée-Bissau s’est accrue, réaffirmant son rôle à la fois sur le continent africain et dans le concert des Nations. Cependant, le chef de l’État bissau-guinéen s’est dit préoccupé par l’état actuel des affaires mondiales, à savoir la guerre en Ukraine qui a non seulement fait reculer les objectifs de développement durable, mais également entraîné une hausse des prix des denrées alimentaires et de l’énergie.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com