Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

77ème assemblée de l’ONU : la Guinée équatoriale plaide pour un sommet international sur la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée

A la chaire de l’ONU le 23 septembre, le ministre équato-guinéen des Affaires Etrangères et de la Coopération, Simeón Oyono Esono Angue, chef de la délégation de la Guinée équatoriale lors du débat général de la 77è Assemblée générale des Nations Unies  a regretté l’intensification des actes de piraterie maritime dans le golfe de Guinée. Cette région qui s’étend du Ghana à la Guinée Equatoriale a connu 50% des incidents mondiaux en 2021. Le pays milite pour l’organisation d’un Sommet sur le golfe de Guinée pour établir une stratégie efficace de lutte pour le retour de la sécurité et la paix dans cette zone d’où proviennent 10 % du pétrole brut et 4 % du gaz naturel à destination de l’Union européenne.

Le golfe de Guinée est présenté comme le nouveau frelon de la piraterie maritime en Afrique. En 2021, cette zone a connu près de 50% des attaques de pirates dans le monde. Une question que la Guinée équatoriale a inscrit dans son agenda lors du débat général de la 77è Assemblée générale de l’ONU. Le ministre équato-guinéen des Affaires Etrangères et de la Coopération Simeón Oyono Esono Angue a regretté l’autonomie dont les pirates bénéficient de plus en plus, grâce à des moyens de plus en plus sophistiqués.

« Nous sommes profondément préoccupés par la situation de crise persistante causés par des activités de piraterie dans le golfe de Guinée, dont les auteurs acquièrent des méthodes de plus en plus sophistiquées qui leur permettent une plus grande autonomie en haute mer, avec pour conséquences des dommages importants pour les pays de la sous-région.”

Simeón OYONO ESONO ANGUE, Ministre des Affaires étrangères et de la CoopérationGuinée équatoriale

Des initiatives sont prises pour remédier à l’incidence de la piraterie maritime dans le golfe de Guinée. Le ministre Simeón Oyono Esono Angue a salué la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies pour la criminalisation de la piraterie et les vols à main armée en mer conformément au droit international. Toutefois, la Guinée Equatoriale milite pour l’organisation d’un Sommet du golfe de Guinée. Une plateforme qui pourrait définir une stratégie contre les activités qui menacent la paix et  la sécurité régionale et internationale.

“Nous insistons sur l’impérative nécessité d’organiser un sommet sur le golfe de Guinée comme cela a été fait avec le golfe d’Aden, pour concevoir une stratégie capable de stopper toutes les activités terroristes et les tentatives de menace à la paix et à la sécurité régionale et internationale, ainsi nous pourrions unir nos efforts pour permettre à cette région de relever les défis qui sont les siens.”

Simeón OYONO ESONO ANGUE, Ministre des Affaires étrangères et de la CoopérationGuinée équatoriale

Les exportations africaines dépendent à 90% du trafic maritime. 10 % du pétrole brut et 4 % du gaz naturel à destination de l’Union Européenne proviennent du golfe de Guinée, en proie à la hausse des incidents liés à la piraterie maritime.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com