Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : 80 milliards USD par an nécessaire pour satisfaire la demande alimentaire

La lutte contre l’insuffisance alimentaire demeure l’un des challenges des politiques africaines. 13 pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest se sont réunis à Yaoundé au Cameroun dans le cadre du forum régional sur la finance agricole et rurale à l’effet de penser les meilleures options à adopter pour un financement durable de l’agriculture rurale pour endiguer le phénomène d’insécurité alimentaire mais aussi réduire la dépendance aux importations.

L’Afrique subsaharienne demeure sujette à une crise alimentaire qui affecte plus de 278 millions de personnes sur le continent. Face à cette situation, l’Union Africaine préconise le financement de l’agriculture notamment en milieu rurale pour sortir le continent de sa dépendance aux importations agricoles. Une stratégie que comptent mettre en pratique les autorités de 13 pays d’Afrique centrale et de l’ouest, réunies à Yaoundé au Cameroun dans la cadre du forum régional sur la finance agricole et rurale du 18 au 22 octobre 2022.

Il s’agit du premier forum de ce genre et son importance est liée à l’agriculture dans la région. L’un des plus grands problèmes de l’agriculture sur le continent est le manque de financement. Nous avons donc ce forum pour essayer de partager des expériences et voir comment nous pouvons surmonter les défis de la finance rurale pour obtenir des produits meilleurs et plus utiles pour les agriculteurs.


Donald Brown, Vice président du FIDA, Angleterre

Selon la FAO, l’Afrique possède 60% des terres arables, pourtant la productivité de l’agriculture continentale demeure l’une des plus faibles au monde et moins de 3 % des crédits bancaires sont alloués à ce secteur qui représente 20% à 40% du Produit Intérieur Brut (PIB) du continent. Les travaux du forum régional sur la finance agricole et rurale devraient permettre aux autorités agricoles de 13 pays d’Afrique d’échanger sur les meilleures options à adopter pour un financement durable de l’agriculture, notamment dans les zones rurales, où vivent 80% des pauvres en Afrique. 

Le PEA-jeune a eu à mettre en place un mécanisme de financement innovant et qui donne ses preuves. Nous avons eu à financer plus de 3000 entreprise à ce jour et le taux de mortalité est de moins de 20%; cela garantit que le mécanisme de financement qui a été mis en place est viable et peut être vulgariser.


Albert Bela TOMO, Coordonnateur national du programme de l’entreprenariat agropastoral des jeunes PEA-Jeune, Cameroun

L’urgence d’investir davantage dans les activités agropastorales s’impose aux politiques africaines pour lutter durablement contre l’insuffisance alimentaire. Selon la Banque mondiale, il faudrait investir 80 milliards d’USD par an pour satisfaire la demande alimentaire de l’Afrique. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com