Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : fin de la grève des contrôleurs aériens

Après plus de 24 heures de grève ayant fortement perturbé le trafic aérien dans plusieurs aéroports du continent, l’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’Asecna (Usycaa) a annoncé, samedi 24 septembre, la suspension de la grève pour une durée de 10 jours. L’Usycaa met le dénouement de cette situation au compte des négociations menées par le syndicat avec le Premier ministre de Côte d’Ivoire Patrick Achi, le ministre sénégalais des Infrastructures et des Transports terrestres, Amadou Mansour Faye, et le directeur général de l’Asecna, Mohamed Moussa. Tous les services de la circulation aérienne ont repris, a assuré l’Usycaa.

Des passagers désorientés, à Abidjan, Ouagadougou, Bamako, Douala, Lomé, Dakar. La grève des contrôleurs aériens entamée vendredi a bien surpris plusieurs voyageurs qui ont vu leurs vols annulés par les compagnies aériennes. Samedi, le syndicat à l’origine de cette perturbation du trafic, l’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’Asecna (Usycaa) a annoncé la suspension de la grève de ses membres pour 10 jours, grâce à l’implication des autorités des pays membres de l’Asecna qui s’engagent à oeuvrer auprès de la direction générale pour l’examen de leurs doléances. Nous avons rencontré le secrétaire général du Syndicat des aiguilleurs du ciel de Côte d’Ivoire (le Synacci), qui est membre de l’Usycaa et qui a suivi les négociations. Le Syndicat défend l’amélioration des conditions de travail d’environ 700 contrôleurs aériens. 

“Cette suspension, nous l’avons faite pour 10 jours pour permettre de ramener la sérénité au niveau des espaces aériens de l’Asecna. Actuellement, nos attentes au niveau de la direction générale sont basées sur 8 revendications, organisées autour de 3 axes: l’épanouissement professionnel, le renforcement des capacités professionnelles et enfin le plan de carrière du contrôleur de la circulation aérienne.”

“La prise en compte de ces différentes préoccupations nous permettrait de mettre un terme définitif à cette crise. il faut rappeler que le préavis de grève avait été déposé depuis le 25 juillet 2022”. 

Sangaré Moussa, Membre de l’Usycaa, Secrétaire général du SynacciCôte d’Ivoire

L’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) compte 18 États membres, essentiellement des pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale ainsi que les Comores et Madagascar. Elle gère ainsi les aéroports de ces pays, hormis la France, pays membre de l’Asecna mais dont les aéroports ne sont pas gérés par l’institution.

“Sur l’ensemble des 16 millions de km2 gérés par l’Asecna, le trafic a globalement repris mais nous avons encore des difficultés dans certains centres ATS; je pourrais citer le centre ATS du Mali, du Bénin et de la Centrafrique où il y a une opposition farouche de la direction générale de l’Asecna à permettre aux contrôleurs de la circulation aérienne de reprendre le travail. C’est le lieu ici de lancer un appel aux différentes autorités, aux plus hautes autorités de ces pays pour qu’elles puissent oeuvrer et permettre à nos camarades contrôleurs de la circulation aérienne de reprendre le trafic”

Sangaré Moussa, Membre de l’Usycaa, Secrétaire général du SynacciCôte d’Ivoire

Chevilles ouvrières du transport aérien, les contrôleurs aériens ont pour mission de gérer et surveiller, à travers des instructions précises données aux pilotes, les décollages et les atterrissages des avions, la sécurité des aéroports et des espaces limitrophes. Les Etats membres de l’Asecna suivent de près la situation éviter à nouveau l’interruption du trafic aérien avec des dommages pour les compagnies aériennes et les voyageurs.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com