Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : hausse du déficit global à 20% du PIB des Etats

Le marché des titres publics de l’Union monétaire ouest-africaine a enregistré des levées de fonds de l’ordre de 700 milliards de francs CFA en 2020. Aucun pays n’a connu de retard de paiement de son encours de dette extérieure en 2020, malgré l’apparition de la pandémie de covid-19. Les experts alertent les Etats sur les risques de surendettement liés à l’assouplissement des conditions d’emprunt à l’international. 

Le marché des titres publics de l’Union monétaire ouest-africaine a enregistré des levées de fonds de l’ordre de 700 milliards de Fcfa en 2020 contre 65 milliards de Fcfa en 2010. Malgré cette performance qui démontre du dynamisme de cette plateforme financière, les 8 Etats membres continuent de recourir aux marchés internationaux de capitaux, jugés plus attractifs par les gouvernements.

Rompre avec l’endettement, c’est pourtant la quête des pays de l’UMOA. Les pays les plus performants sur le marché des titres publics de l’UMOA à l’instar du Bénin et de la Côte d’Ivoire cherchent ainsi à diversifier leurs sources de financement. Ces pays ont renforcé leurs partenariats publics-privés.

Au sein de l’UMOA, aucun pays n’a connu des retards de paiement de l’encours de sa dette extérieure en 2020, malgré la survenue de la pandémie de covid-19. Toutefois, des experts préviennent les Etats sur les risques de surendettements liés à l’assouplissement des conditions d’emprunt des institutions financières internationales à cause de la crise sanitaire. Cette mise en garde est d’autant plus pertinente que des données officielles indique une hausse du déficit global à 20% du PIB dans cette zone depuis 2020.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com