Afrique : le continent va bénéficier de l’industrie des batteries électriques

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le DRC-Africa Business Forum se tient en République démocratique du Congo depuis le 24 novembre. Organisé à l’initiative de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et ses partenaires, le rendez-vous est placé sous le haut patronage de Félix-Antoine Tshisekedi. « Développer une chaîne de valeur régionale autour de l’industrie des batteries électriques, du marché des véhicules électriques et des énergies propres » est la thématique de forum, qui devra permettre de mettre une fois pour toutes, le développement des populations au cœur des priorités.

L’industrie des batteries électriques a de quoi permettre à l’Afrique de gagner une plus grande part de ce marché en pleine expansion, dont la valeur est estimée à 8 000,8 milliards USD d’ici 2025 et 46 000 milliards USD d’ici 2050. Le DRC-Africa Business Forum devrait permettre au continent de profiter de cette manne. Pour ce faire, il faudrait fabriquer des capitaines d’industrie à travers l’Afrique.

Au regard des perspectives qu’offre le secteur de l’énergie propre, le marché des voitures rechargeables se chiffrera à 140 millions d’ici 2030. Cette tendance va induire une forte demande en cobalt, cuivre, lithium, manganèse, nickel et graphite. Pour Hakainde Hichilema, le président gambien présent à ce DRC-Africa Business, c’est une niche pour l’épanouissement des populations.

Inverser la réalité qui veut que les pays africains, la République démocratique du Congo en tête, soient riches en matière première, mais pauvres en termes de croissance et de niveau de vie, le DRC-Africa Business Forum se veut un véritable tournant. Un tournant qui, impérativement, passe par des ajustements de la politique minière, très défavorable pour ces pays africains.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com