Afrique : seuls 20% de la population en zone rural ont accès aux tests de laboratoire

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Créée en 2011, l’ASLM Société africaine de médecine de laboratoire, tiendra une conférence virtuellement du 15 au 18 novembre 2021 sur le thème “Répondre aux épidémies par des systèmes de laboratoire résilients : leçons tirées de la pandémie de COVID-19”. Un cadre d’échanges sur des questions qui touchent entre autres, la résolution des problèmes du système de santé avant d’en sentir le besoin, le renforcement des capacités de développement et de production rapides de diagnostics et de vaccins sur le continent.

Organisée par la Société africaine de médecine de laboratoire ASLM à l’occasion de ses 10 ans d’existence, la conférence virtuelle de la plateforme qui se tiendra du 15 au 18 novembre 2021 devrait permettre à des leaders de renommée mondiale de présenter des recherches de pointe sur les questions critiques auxquelles sont confrontés les laboratoires africains et les professionnels de laboratoire. Les experts ne manquent pas de signaler que l’état des laboratoires africains est inquiétant surtout en milieu rural.

Selon certaines études, le secteur des laboratoires africains est confronté à un déficit criard de ressources humaines. Il manque à peu près 850 000 travailleurs pour délivrer des diagnostics essentiels dans les pays à ressources limitées. Par ailleurs, de nombreux pays africains n’ont pas déployé assez de tests Covid en ce contexte de pandémie.

Basée à Addis-Abeba en Éthiopie, la Société africaine de médecine de laboratoire se dit principale porte-parole de la communauté des laboratoires en Afrique. L’organisation panafricaine pour les professionnels de laboratoire œuvre en ce sens à l’amélioration de l’accès local à des services de diagnostic de classe mondiale et pour assurer durablement la santé des communautés africaines.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com