Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bénin : la chorégraphe Lucrèce Atchadé présente la danse comme canal de conscientisation

Pour elle, la danse est un héritage qui se transmet de mère en fille. Un canal d’expression des maux et de conscientisation à travers l’art vivant. Jeune chorégraphe professionnelle, la Béninoise Lucrèce Atchadé a hérité ce métier de sa génitrice, et elle en porte le flambeau à travers des créations artistiques.

La jeune chorégraphe Béninoise Lucrèce Atchadé, fille de la danseuse professionnelle de la compagnie de danse Walô, Rachelle Agbossou, s’illustre dans le domaine de l’art vivant. Sa carrière professionnelle débute en 2011 par la création de la danse intitulée (foliphonie mobile) de la compagnie de danse Walô. Depuis lors, elle s’évertue à renforcer sa carrière professionnelle à travers des créations artistiques de danses. Passionnée des réseaux sociaux, Lucrèce Atchadé a décidé de produire une pièce de danse sur diverses problématiques de l’univers virtuel que sont Internet et les réseaux sociaux, et aborde les faits et dérives observées. Cette pièce de danse est le résultat de nombreux témoignages, faits, opinions et interrogations. Une réflexion passionnante sur les limites de l’intime à l’ère du numérique.

Personnellement, je suis une jeune qui passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux et avec les faits et tout ce qu’on rencontre sur les réseaux sociaux, la nudité, la sexualité, le fait de ne pas pouvoir connaître ses limites ; l’homosexualité et de ne pas enfin connaître les limites non plus, m’ont inspirée beaucoup de réflexions et m’ont poussée à penser à cette création.

Lucrèce Atchade, Danseuse et chorégraphe

À travers sa chorégraphie intitulée “Algorithme”, Lucrèce Atchadé étale des faits marquants l’usage des réseaux sociaux afin de laisser libre court au public de se faire son opinion. Le projet de création de cette chorégraphie a été mis en place en février 2022 grâce au programme Refresher course qui porte sur les droits humains; initié par la compagnie de danse Walô et la fondation le grand cru des Pays-Bas. Il a été joué à Amsterdam aux Pays-Bas en octobre 2022.

Je pense que c’est un spectacle qui mérite d’être vu et spécialement dans des horizons très différents parce que quand on le joue ici à Cotonou, en tant qu’africain en tant que Béninois et avec l’éducation que nous avons reçu, on le perçoit très différemment surtout avec la partie de l’homosexualité en dedans où il y a un peu de violence.

Lucrèce Atchade, Danseuse et chorégraphe


Lucrèce Atchadé et ses coéquipiers, Fréjuce Ogou, Irené Vicého et Yvon Ekué, entendent révéler davantage ce spectacle aux jeunes ; notamment les utilisateurs des réseaux sociaux et Internet. Ceci, afin de les conscientiser sur le temps qu’ils passent sur Internet et les plateformes sociales et les usages qu’ils en font

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com