Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bénin : la vie carcérale scrutée par de jeunes comédiens dans la pièce de théâtre « Pas de demain »

A travers une pièce de théâtre, dénommée « Pas de demain », du metteur en scène  Brado Birlain Grimaud, trois jeunes comédiens béninois mettent en lumière les conditions, difficiles, que connaissent les prisonniers dans les centres de détention. Il s’agit d’une manière, pour ces artistes, d’explorer le monde carcéral pour l’amélioration des conditions de vie des prisonniers.

Standing ovation pour la pièce de  théâtre intitulée « Pas de demain » du metteur en scène  Brado Birlain Grimaud, restituée par trois jeunes comédiens béninois à l’espace “Le Centre” de Lobozoukpa à Abomey-Calavi au Bénin.  Écrite et mise en scène par Brado Birlain Grimaud, cette pièce relate les réalités de trois prisonniers. 

Il s’agit non seulement d’un travail de questionnement sur la vie de ces détenus, leurs capacités à résister dans le temps, dans certaines conditions, mais aussi une interrogation sur ce qui se passe à l’extérieur des barreaux et quand ça va changer ; si les lendemains seront meilleurs ou pas. Cette pièce est parsemée de messages. Elle aborde, entre autres, les formes d’aliénation de l’Afrique avec le colon, le rêve africain, le nouvel ordre mondial, l’attachement des africains aux religions importées, les restrictions des libertés.  

“ Dans la société que nous connaissons, qu’elle soit occidentale, asiatique, africaine ou américaine, on est tout le temps en train de se demander mais on va où. C’est quoi notre but , on participe à quoi exactement ? Juste se lever, courir, manger, dormir, sourire, mourir ; c’est quoi le but en fait? Donc dire mangeons tout aujourd’hui et puis vendez ce demain c’est vraiment profond, c’est un questionnement pour tout le monde.” 

Udvance Weke, Artiste comédienneBénin 

La pièce « Pas de demain » évoque les questions existentielles. Dans un décor original rempli de chemises blanches accrochées au séchoir à linge et lumières, cette restitution théâtrale ravive le passé des détenus, notamment de Bayo et Foula à travers une projection vidéo. 

Afin d’accrocher le public, une bribe de traitement audio populaire circulant sur les réseaux sociaux a été montée dans la pièce. 

“Ce sont des éléments qu’on a utilisés sans pour autant parler pour mettre de l’humour dans ce travail. L’élément graphique c’est pour faire un feedback dans le passé de ces prisonniers qui sont dans ce monde.” 

Brado Birlain Grimaud, Metteur en scène Bénin 

Gildas Mahussi Agossoukpè, Udvance Weke, Ornela Fagnon & Douriyath Dansou et Brado Birlain Grimaud comptent reproduire ce spectacle dénommé “Pas de demain” et faire participer un plus grand public, recueillir des avis afin d’explorer le monde carcéral pour l’amélioration des conditions de vie des prisonniers. A noter que l’idée de la création de cette pièce a germé en 2019 à la rencontre d’un détenu qui totalise cinq ans d’emprisonnement sans jugement. Ceci lors d’une intervention artistique du metteur en scène Brado Birlain Grimaud à la prison civile d’Abomey-Calavi au Bénin.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com