Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bénin : le lancement de l’opération « Koudanlgou 4 renforcé » contre le terrorisme est annoncé pour la fin d’année 2022

La menace de l’incursion des terroristes du Sahel vers le Golfe de Guinée, met en alerte maximale les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest. Au Bénin, pour faire face à la recrudescence des attaques des positions de l’armée et des unités de police dans les zones frontalières avec les pays du Sahel, des initiatives sont envisagées au plan opérationnel pour renforcer la sécurité des populations et le contrôle du territoire national.

On dénombre au Bénin, 6 attaques meurtrières et des pertes en vie humaines en huit mois depuis le 1er décembre 2021 . La réponse militaire  a permis la sauvegarde du territoire 

jusqu’à la hauteur de la zone frontière du Bénin et du Burkina-Faso Koulou-Koualou. Pour contrer les actions des terroristes et éviter que les zones frontalières deviennent des sanctuaires fortifiées pour les assaillants, l’opération multinationale intitulée “koudanlgou 4 renforcé’’ devrait démarrer avant la  fin de l’année 2022. 

“C’est vrai certains instruments sont déjà mis en place mais à moyens termes, il faudrait que véritablement on ait des résultats tangibles qui puissent permettre de marquer le processus qui est déjà engagé en terme de déradicalisation, en terme d’assèchement des sources de financement du terrorisme à long terme. Je pense qu’il est attendu que la coopération au niveau régional et international puisse produire ses fruits. L’initiative d’Accra devrait être amplifiée.”  

GUILLAUME MOUMOUNI, Enseignant – chercheur – Membre de ABESS

La dernière attaque meurtrière  perpétrée au Nord-Ouest du pays contre un commissariat de police, notamment à  Matéri dans la nuit du 25 au 26 juin 2022 a causé le décès de deux policiers. La riposte à cette dernière a permis de neutraliser deux assaillants selon l’État major de l’armée béninoise. Depuis les premières attaques en décembre 2021, le dispositif sécuritaire a été renforcé. Un millier de personnels  militaires a été déployé le long de la frontière avec le Togo dans la localité dénommée Tenpaga jusqu’à la frontière avec le Nigéria du côté de Ségbana et Kalalé

“Le Bénin n’a perdu aucun état terrain mieux encore le moral des hommes sur le terrain est des plus efficaces, des plus forts”  

Hervé Samson Hounwanou, Chef de bataillon – Commandant des parachutistes

“ Il y a également une acquisition progressive d’équipements militaires spécifiques adapté à la menace en cours”

Tétédé Idjouola, Chef d’état-major de l’Armée de terre adjoint Bénin

A noter que de nombreux observateurs s’inquiètent d’une éventuelle jonction des  nébuleuses terroristes en Afrique de l’ouest, en Afrique Centrale et en Afrique Orientale.  Des experts préconisent la mutualisation des moyens,  le renforcement  des initiatives sécuritaires régionales telles que l’initiative d’Accra, la Force multinationale Mixte  afin de contenir ce fléau dans les différentes régions du continent africain.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com