Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bénin : passage à la valeur transactionnelle des produits de grande consommation

Au Bénin, l’importation des produits de grande consommation passe à compter du 1er octobre 2022 à la valeur transactionnelle aux contrôles douaniers. Dans une correspondance du directeur général des douanes et droits indirects, Alain Hinkati, adressée au directeur général de la société Benin Control S.A qui assure le contrôle des importations dans le pays, l’instruction a été donnée. Une annonce qui crée la polémique au sein de l’opinion sur l’imminence d’une flambée du coût des produits de première nécessité.

Une vingtaine de produits de grande consommation au Bénin sont passés à la valeur transactionnelle, depuis le 1er octobre 2022. Selon la correspondance du directeur général des douanes et droits indirects du Bénin, Alain Hinkati, adressée à la société de contrôle des importations, Bénin Control SA, cette décision s’inscrit dans le souci du respect des engagements vis-à-vis des organismes internationaux notamment l’Organisation Mondiale du Commerce OMC et le Fonds Monétaire International FMI. 

Nous avons décidé progressivement de basculer vers cette méthode là vers les normes des valeurs transactionnelles. C’est ce que nous avons retenu et nous travaillons techniquement pour que ça se fasse.

Alain Hinkati, Directeur général des douanes

La mise en œuvre du passage à la valeur transactionnelle porte sur des produits de première nécessité, dont les produits congelés, la farine de blé, l’huile de palme raffinée, les pâtes alimentaires et autres. Pour les consommateurs, l’application de la mesure engendrerait sans doute l’augmentation du prix des produits de grandes consommations, malgré le démenti de l’autorité douanière, qui estime que sa décision sera sans impact sur les coûts des produits importés. Déjà, des produits connaissent un renchérissement dans certains marchés sillonnés à Cotonou.

Nous nous souhaiterions que très rapidement que l’État continue d’expliquer et les acteurs ceux qui se chargent de l’importation c’est surtout à leur niveau qu’il faut agir pour qu’ils comprennent et qu’ils constatent effectivement qu’ils y a pas augmentation aux niveaux des valeurs douanières.

Ernest Gbaguidi, Président de Bénin Santé et Survie du Consommateur 

Le gouvernement béninois avait pris, le 23 mars 2022 des mesures d’accompagnement social pour soutenir le pouvoir d’achat des populations, ceci pour une période de trois mois. Toutefois, l’inflation a frappé tous les produits dans les marchés en raison de l’impact économique dû à la Covid-19 et au conflit russo-ukrainien.

Aujourd’hui, si on ajoute cela, cela fait un triple choc sur le marché et cela va se traduire par une espèce de paupérisation, une aggravation de la pauvreté.

Olivier Allocheme, Journaliste – économiste 

A noter que l’essentiel des produits alimentaires au Bénin provient de l’extérieur. Selon l’Institut National de la Statistique et de la Démographie, INSTAD, l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois d’août 2022 a enregistré une baisse par rapport à celui de juillet 2022 soit 106,0 contre 107,1. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com