Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Burkina Faso : l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré libre à la suite des concertations avec la transition

L’ancien président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, arrêté depuis le 24 janvier 2022, a été autorisé à regagner son domicile, le 6 avril 2022, a annoncé dans la soirée le porte-parole du gouvernement de transition Lionel Bilgo. Selon les informations, la libération du président déchu dans l’une de ses résidences familiales est le fruit de plusieurs semaines de concertation entamées depuis trois semaines.

En résidence surveillée depuis son renversement, le 24 janvier 2022,  l’ancien président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a retrouvé les siens, mercredi 6 avril 2022.  Une annonce faite par le porte-parole du gouvernement burkinabè, Lionel Bilgo dans un communiqué. Le gouvernement du Burkina Faso informe l’opinion nationale, que cette libération intervient après plusieurs concertations entamées, il y a plus de trois semaines avec l’ancien Président.

Sa détention créer plus de problèmes, qu’elle n’en résolvait. À partir du moment où il ne lui était rien reproché au plan juridique, sa détention devenait suspicieuse. Et cette libération quelque part devait être un soulagement pour lui,  parce que je crois que ça L’agaçait, mais même d’être détenu de cette façon.

Abdoulaye TAOA, analyste Politique Burkina Faso

Cette libération faisait partie des exigences de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) lors de son sommet extraordinaire tenu le 25 mars 2022 à Accra au Ghana.

Pour le pouvoir lui-même, c’était une épine à son pied parce que la CEDEAO réclamait la libération du président. Sa détention posait un problème au niveau des institutions et même de la CEDEAO. Je pense qu’en évacuant ce problème, le gouvernement en place a désormais les mains libres pour discuter du dossier éventuel de la durée de la transition qui pose problème avec la CEDEAO.

Abdoulaye TAOA, analyste PolitiqueBurkina Faso

Toutefois le gouvernement rassure que des mesures ont été prises pour garantir sa sécurité. Le 24 janvier dernier des militaires ont renversé Roch Marc Christian Kaboré, jugeant que sa gestion de la crise sécuritaire depuis 2015 n’était pas efficace. Depuis cette date, l’ex président était entre les mains des nouvelles autorités. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com