Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Burkina Faso : l’ex-président Blaise Compaoré condamné à la perpétuité

C’est ce mercredi 6 avril 2022 que le Tribunal militaire de Ouagadougou au Burkina Faso, a rendu son verdict sur le procès des assassins présumés de l’ancien président burkinabé Thomas Sankara, tué en 1987. Ceci, bien après six mois de suspensions et de rebondissements liés au coup d’État du 24 janvier 2022. L’ex-président Compaoré, absent du procès, a été condamné à la perpétuité. De même que Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando.

L’ex-président Blaise Compaoré, absent du procèsdes assassins présumés de l’ancien président burkinabé Thomas Sankara, a été condamné à la perpétuité. De même que Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando. Ils sont quatorze accusés jugés dans l’affaire du coup d’Etat du 15 octobre 1987. Le verdict a été rendu ce mercredi 6 avril par le tribunal militaire de Ouagadougou, après des années d’instruction et plusieurs mois de procès. 

J’ai l’impression que comme on le dit souvent dans notre jargon africain, on a enterré le mort et laissé les pieds dehors, parce que l’autre partie, le volet international de l’instruction du dossier Thomas SANKARA n’a pas été bouclé et a été suspendu

Daouda Emile OUEDRAOGO, Coordonnateur de l’ONG Stand for Life and Liberty Burkina Faso

En effet, Blaise Compaoré, en exil depuis 2014 en Côte d’Ivoire, et Hyacinthe Kafando, en fuite depuis 2016, étaient absents à ce procès qui avait débuté depuis six mois. Tous les trois, condamnés pour atteinte à la sûreté de l’État, Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré sont également reconnus coupables de complicité d’assassinat, pendant que Hyacinthe Kafando est soupçonné d’avoir mené le commando ayant effectué l’opération. 35 ans que les proches des victimes et les Burkinabè attendent cette décision de justice. 

Il faut qu’on ouvre le volet international de l’instruction pour le bonheur des familles éplorées, pour le bonheur du peuple burkinabè qui a perdu un être cher, et pour même le monde entier, qui a perdu un patriote, un homme épris de son pays et du développement humain du monde entier. Il faut que nous comprenions et sachons toute la vérité.

Daouda Emile OUEDRAOGO, Coordonnateur de l’ONG Stand for Life and Liberty Burkina Faso

Commencées fin octobre 2021, les audiences du procès de Thomas SANKARA ont été plusieurs fois suspendues, en dernier lieu au moment du coup d’Etat du 24 janvier au cours duquel le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a renversé l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com