Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Burundi : le Ministre de l’Hydraulique appelle à une prise de conscience collective contre les changements climatiques

Pour juguler les défis liés au changement climatique, le ministre burundais de l’Hydraulique de l’Énergie et des Mines, Ibrahim Uwizeye, a lors de son discours, au sortir de l’édition 2022 des Assemblées annuelles appelé la communauté internationale à respecter ses engagements, notamment celui de 100 milliards de dollars annuels promis par les nations riches pour appuyer l’action climatique dans les pays en développement.

S’exprimant au sortir de l’édition 2022 des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement BAD, sous le thème Favoriser la résilience climatique et une transition énergétique juste pour l’Afrique qui se sont tenues à Accra au Ghana, le ministre burundais de l’hydraulique de l’énergie et des mines, Ibrahim Uwizeye a appelé ses compatriotes à une prise de conscience collective pour lutter efficacement contre les effets du changements climatiques au Burundi. 

“Il suffirait sûrement de conjuguer nos efforts, D’ailleurs c’est ce que nous sommes en train de faire de boiser et de reboiser justement notre terrain, nos collines pour que quand même nous puissions faire face à ces changements climatiques. Et chercher effectivement d’autres énergies pour en remplacement des charbon de bois.”

Ibrahim Uwizeye, Ministre de l’Hydraulique, de l’Énergie et des Mines

Le ministre Ibrahim Uwizeye déplore les effets physiques du changement climatique sur le continent, à savoir l’évolution démographique ascendante, la situation économique précaire et l’absence de capacités technologiques adéquates. Dans cette optique, il invite les partenaires mondiaux au développement, à accroître et à mieux coordonner leurs actions pour contrer les effets du dérèglement climatique.

“On aimerait que les investisseurs puissent venir, s’asseoir ensemble, faire de sorte que qu’on puisse faire un travail gagnant-gagnant. Le malheur et que ces investisseurs dès qu’ils arrivent ils aimeraient tirer leur profit au détriment des pays. Donc si jamais ils veulent venir pour investir de façon gagnant-gagnant je suis totalement pour que ces gens là puissent venir aussi pour exploiter nos hydrocarbure.”

Ibrahim Uwizeye, Ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines

L’Afrique qui émet le moins de gaz à effet de serre au monde, est affectée de manière disproportionnée par le changement climatique. En 2020 et 2021, le continent a enregistré 131 catastrophes liées à des conditions météorologiques extrêmes et au changement climatique.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com