Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : 88 millions de FCFA pour l’établissement de 11000 actes de naissance

Au Cameroun, le gouvernement a accordé un  financement de plus de 88 millions FCFA à 6 communes pour l’établissement d’actes de naissance à 11 000 enfants.  Les communes sélectionnées sont celles  dans les régions de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est et du Nord-Ouest. Pour les autorités, cette mesure vise à mettre fin au fléau d’enfants fantôme encore très connu dans certaines zones reculées du pays.

88 millions de FCFA c’est le financement alloué par le gouvernement camerounais à 6 communes pour l’établissement des actes de naissance pour  11000 enfants. Une mesure prise dans le but d’apporter une solution aux problèmes de citoyens fantôme qui se pose dans certaines régions du pays notamment dans la région de l’extrême Nord ou près de 380 000 élèves du cycle primaire étaient déclarés sans acte de naissance en août 2021.

 L’établissement d’un acte de naissance est un acte de citoyen. L’on ne peux pas être citoyen sans posséder d’acte de naissance on ne peux pas participer à la vie publique, administrative, social, culturel si on n’a pas d’acte de naissance.

Janvier MBALLA EFFA, Expert en décentralisation et gouvernance des territoires Cameroun

Les zones sélectionnés pour bénéficier de cet enveloppes sont les communes de Ngan-Ha et de Mayo Darlé, dans la région de l’Adamaoua qui recevront chacune 16 millions FCFA pour régulariser 2000 enfants, les communes de Mbankomo et d’Olanguina dans la région du Centre qui bénéficieront respectivement de 17 et 10 millions FCFA pour faire établir 3000 actes de naissance et la commune de Belo dans le Nord-Ouest qui reçoit une enveloppe de 5 millions FCFA pour régulariser 727 enfants.

Pour régler cette situation, l’état a mis en place des mécanismes parmi lesquels la création du BUNEC, du bureau national d’état civil donc l’objectif est de superviser, contrôler, réguler et évaluer le système national d’état civil. De même il faut se réjouir du dispositif mise en place par le programme des nations unies pour le développement en collaboration avec le ministère de la fonction publique et de la réforme administrative appeler le program s’appuie à l’amélioration de la qualité du service au usager donc l’objectif est de renforcer la capacité des communes par la réorganisation du travail de l’état civil.

Janvier MBALLA EFFA, Expert en décentralisation et gouvernance des territoires Cameroun

Selon les autorités camerounaise, la raison de l’existence des enfants sans actes de naissance dans les zones reculées peut être due aux pertes ou alors au manque de financement. Pour la région de l’extreme Nord par exemple, les activités terroristes menées par le groupe islamiste Boko Haram ont causé le deplacement de nombreuses familles et institutions étatiques aini que la perte de nombreux objets et document de valeur.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com