Cameroun : décès du Sultan Ibrahim Mbombo Njoya, roi du peuple Bamoun

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le Cameroun a perdu, ce 27 septembre 2021 l’une de ses plus importantes figures traditionnelles et politiques. Le sultan Bamoun Ibrahim Mbombo Njoya, évacué à Paris pour cause de maladie, est décédé à l’âge de 83 ans. Il a occupé plusieurs postes au sein du gouvernement en 1965 et 1992, année au cours de laquelle il est intronisé. Membre très actif du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, il a été membre du Sénat de 2013 à sa mort.

Le Sultan du peuple Bamoun n’est plus. Sa majesté Ibrahim Mbombo Njoya est décédé le 27 septembre 2021 à Paris, en France. Un voile de chagrin s’est ainsi abattu sur la population de la ville de Foumban. Les habitants, consternés, se sont massés dans la cour du palais royal. Ils ont perdu leur monarque qui a régné sur le sultanat Bamoun de 1992 à sa disparition survenue des suites de covid-19.

Autorité traditionnelle, le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya était également une personnalité politique de premier plan au Cameroun. Membre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, il laisse son fauteuil vide au sein du Sénat dans lequel il a siégé de 2013 à aujourd’hui. De 1965 à 1992, le défunt a occupé plusieurs postes au sein du gouvernement, comme ministre des Sports, ministre de l’Administration territoriale ou encore Ministre Délégué à la Présidence chargé des Relations avec les Assemblées notamment. Après 36 ans au service de l’Etat, il va démissionner du gouvernement.

Le sultan Ibrahim Mbombo Njoya est né le 27 octobre 1937 à Foumban. 18ème roi de la lignée de Ncharé Yen, il était le gardien de la plus ancienne civilisation camerounaise. Les Bamouns sont l’un des rares peuples d’Afrique subsaharienne à avoir développé leur propre écriture au début du 20ème siècle.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com