Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : réduction de 30% de la certification qualité des produits locaux

Le Cameroun a lancé une campagne pour réduire de 30% le coût de la certification dans les secteurs de l’agroalimentaire et de la cosmétique. 8 boulangeries sur 10 000 recensées détiennent des certificats de conformité délivrés par l’Agence des Normes et de la Qualité. Avoir des entreprises conformes au Cameroun est une opportunité pour la zone de libre-échange continentale africaine.

Pour relever le défi de l’industrialisation du Cameroun, la certification qualité des produits transformés mais surtout artisanaux, est essentielle. Dans le but d’améliorer la compétitivité des produits locaux, l’Agence des normes et de la qualité (ANOR) a lancé une campagne pour la réduction de 30% du coût de la certification dans les secteurs de l’agroalimentaire et de la cosmétique. 

L’initiative lancée par l’ANOR est à saluer parce qu’elle offre un avantage concurrentiel aux entreprises qui obtiendront la certification. L’autre avantage de cette initiative, c’est qu’elle permet de stimuler la productivité locale et par conséquent, de développer le secteur industriel au Cameroun.

Hugue NKOUTCHOU Économiste Cameroun

Dans le secteur de l’agroalimentaire camerounais, 8 boulangeries sur 10 000 recensées détiennent des certificats de conformité délivrés par l’ANOR. En lançant sa campagne de vulgarisation des certificats de conformité, l’agence veut  rassurer les promoteurs de Petites et Moyennes Entreprises sur l’accessibilité de ses services.

La réticence des artisans et promoteurs de PME à obtenir les certificats de conformité peut se trouver en partie dans la composition du dossier. Il y a par exemple de nombreuses pièces à fournir comme le titre de patente, la description des activités de l’entreprise, le régistre de commerce, le schéma de fabrication. En tout, il y a seize pièces à fournir. Et aussi au niveau du coût, malgré les 30% de réduction, il n’est pas toujours abordable pour certaines compagnies de la place.

Hugue NKOUTCHOU Économiste Cameroun

Avoir des entreprises conformes au Cameroun est une opportunité pour la Zone de Libre Échange continentale africaine. Dans ce sens, le pays a défini la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030, renforcée par la circulaire du Premier ministre Joseph Dion Ngute, relative à l’élaboration des Programmes Nationaux de Normalisation.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com