Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Comores : des réformes annoncées pour améliorer l’environnement des affaires

Adoption de plusieurs projets de loi, plan économique et financier, sécurité, énergie, infrastructures tel ont été les points abordés par le président Azali Assoumani sur l’état de la nation devant le Parlement le 30 décembre dernier. Le chef de l’Etat Azali Assoumani dresse le bilan satisfaisant de l’année 2022 et annonce une série de réformes pour améliorer les conditions de vie des Comoriens.

Dans un environnement économique marqué par une inflation généralisée des prix de plusieurs produits essentiels du fait du conflit russo-ukrainien et de la pandémie de Covid-19, l’Union des Comores a enregistré, en 2022, un taux de croissance du PIB estimé à 3,5%. Durant la même période, 683 entreprises ont été créées et le taux de chômage est passé à 9,2%. Dans son discours à la nation le 30 décembre 2022, le président Azali Assoumani s’est dit satisfait des réalisations de son gouvernement pour améliorer les conditions de vie des citoyens comoriens.

« Sur le plan économique et financier, ces trois dernières années ont vu évoluer le taux de croissance du PIB de 1,8% en 2019 à 3,5% en 2022. Les évolutions macroéconomiques récentes montrent ainsi qu’après la pandémie de Covid 19, le taux de croissance indique une reprise progressive de l’économie en dépit des effets pernicieux de la guerre en Ukraine. Des réformes majeures sont menées dans le secteur de l’économie afin d’améliorer l’environnement des affaires et promouvoir l’intégration régionale et la compétitivité de l’économie nationale… »

Azali Assoumani, président de l’Union des Comores

Dans son adresse, le président comorien a parcouru presque tous les sujets: infrastructures, changement climatique, sécurité, adoption de plusieurs projets de loi, dont le nouveau code électoral…. Des textes qui devraient permettre d’améliorer la gouvernance et de créer les conditions idoines, pour les prochaines échéances électorales de 2024-2025.

« C’est ainsi que deux projets de lois organiques sur l’élection du Président de l’Union et des députés ont été adoptés. Nous relevons surtout l’adoption de la Loi portant sur le statut du Chef de l’opposition et des partis politiques. D’autres projets de loi relatifs au Code électoral, au découpage électoral ont été élaborés et soumis à cette assemblée. Dans la dynamique de ce dialogue, je continue, comme à l’accoutumée, la politique de la main tendue, notamment envers les responsables de l’opposition. »

Azali Assoumani, président de l’Union des Comores

Le président comorien a, dans cette allocution, exprimé sa gratitude envers son homologue du Kenya, le Président William Ruto, pour le retrait de la candidature de son pays à la Présidence de l’Union Africaine en faveur des Comores. S’il est désigné président de l’instance panafricaine en février 2023 lors du prochain sommet de l’Union africaine, le président des Comores envisage de contribuer de façon plus importante au rayonnement du continent.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com