Conflit frontalier Kenya – Somalie : le gouvernement kenyan rejettent la décision de l’ONU

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le Kenya rejette la décision de la Cour suprême des Nations unies dans le conflit maritime qui l’oppose à la Somalie. En effet, les deux pays se disputent depuis sept ans une zone maritime de l’océan indien qui regorge d’un grand potentiel en hydrocarbures.

Dans le conflit maritime opposant le kenya à la Somalie, la Cour suprême des Nations Unies a tranché en faveur de la Somalie en lui accordant la majeure partie d’une zone maritime de 100 000 km2 de l’océan Indien, riche en pétrole et en gaz. Une décision rejetée par le gouvernement kényan qui affirme exercer sa souveraineté sur ladite zone depuis plus de quarante ans.

Aujourd’hui, tout le Kenya s’insurge contre cette décision de la Cour suprême des Nations Unies. Une décision jugée inappropriée et dont la nouvelle répartition pourrait entraver les relations diplomatiques et sécuritaires dans la sous-région.

La Cour internationale de justice a rejeté le tracé de la frontière réclamé par le Kenya à partir de la côte, affirmant que celle-ci aurait eu un grave effet de coupure pour la Somalie. Le Kenya conserve toutefois une partie du triangle d’eau contesté entre les deux pays depuis sept ans.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com