Côte d’Ivoire : incursion dans l’univers des Komians

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Nous vous emmenons dans l’est de la Côte d’Ivoire pour découvrir un groupe de féticheuses de l’ethnie Akan ; un peuple présent aussi bien en Côte d’Ivoire qu’au Ghana. Sa renommée tient du fait qu’il possède des pouvoirs naturels et mystiques depuis la nuit des temps. 

Bienvenus dans un monde pétri de tradition… Dans un monde où la culture règne en chef. Bienvenue dans le monde des Komians…. Ce groupe de féticheuses est issu du peuple Agni, situé dans l’est de la Côte d’Ivoire. Depuis la nuit des temps, elles font la renommée du grand groupe Akan s’étendant jusqu’au Ghana ; compte tenu, dit-on, de leur capacité à offrir des services de guérison et de bien-être social.

L’école des komians, prend une vingtaine d’élèves chaque année… Qu’elle forme, pendant trois à sept ans, à l’étude des plantes médicinales, au règlement des litiges familiaux, et aux danses traditionnelles.

L’école des Komians n’exige pas de participation financière des élèves. Elle ne bénéficie donc d’aucune aide publique et peine donc à survivre. Elle espère de ce fait trouver un mécène pour perdurer voire s’étendre.

Parmi les plus anciens, le Centre initiatique des Komians Adjoua Messouma d’Aniansué (CIKAMA), a été fondé en 1992 et est reconnu par arrêté ministériel en 2014. Outre les élèves en formation, qui vivent généralement sur place, l’école accueille également de nombreux malades ou patients, souffrant de cancers, d’infertilité, de troubles mentaux, et désireux d’être soignés par des Komians.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com