Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Gabon : l’église catholique plaide pour la transparence aux élections générales de 2023

La conférence épiscopale du Gabon veut une année électorale de paix, marquée par la vérité des urnes au lendemain des élections générales de 2023. Le Gabon devrait organiser la présidentielle, les législatives mais aussi les élections locales en 2023. 

L’archevêque métropolitain de Libreville, Monseigneur Jean Patrick Iba-Iba, appelle à la transparence et au respect de la vérité des urnes aux élections générales prévues au Gabon en 2023. Si l’agenda n’a pas encore été communiqué, 2023 est une année électorale générale au Gabon, entre présidentielle, législatives et élections locales. Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui vise un troisième mandat, avait annoncé son intention de se représenter le 24 décembre 2022 lors de la tenue du 12e congrès ordinaire du parti au pouvoir, le Parti démocratique gabonais (PDG)

“Pour les futures élections, nous les leaders religieux, nous nous engageons à intercéder pour la préservation de la paix; demandons, pour éviter les dérapages, une plus grande transparence dans la préparation électorale et le dénouement des élections.”

Monseigneur Jean Patrick Iba-Iba, Archevêque métropolitain de Libreville

En 2016, des tensions avaient conduit le pays dans le chaos à la suite de la contestation des résultats des élections présidentielles, remportée par le président sortant, Ali Bongo Ondimba selon la commission électorale avec 49,85% de suffrages. S’en était suivi l’incendie de l’Assemblée nationale et des marches de contestation. Un épisode que la Conférence épiscopale du Gabon, plus grande rencontre des Évêques du pays, veut lointain et dépassé

 Certaines voix s’élèvent pour relever des anomalies tant sur le code et le fichier électoral que sur les problématiques des pièces d’identité des électeurs, ou encore sur la question du budget alloué aux élections. Préserver la paix, c’est prendre en compte la volonté de tous les gabonais; nous souhaitons, monsieur le président, que cette année 2023 soit une année de vérité.

Monseigneur Jean Patrick Iba-Iba, Archevêque métropolitain de Libreville


L’organisation des élections générales au Gabon va coûter 95 milliards de Fcfa au lieu de 100 milliards de Fcfa comme précédemment annoncé dans la loi des finances 2023, a déclaré le ministre du Budget et des Comptes publics, Edith Ekiri Mounombi devant la cour constitutionnelle le 13 janvier 2023. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com