Gambie : six candidatures retenues pour le scrutin présidentiel du 4 décembre 2021

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En Gambie, le processus de dépôt de candidatures et de leur validation a pris fin selon la Commission électorale indépendante. Six candidats devront briguer le suffrage des électeurs, alors que quinze autres, ont vu leurs listes déclarées irrecevables. Par ailleurs, Amnesty International estime que cette élection présidentielle offre une occasion précieuse de renforcer le respect des droits humains en Gambie, un pays marqué par une démocratie fragile.

Six dossiers de candidature ont été validés en prélude de l’élection présidentielle du 4 décembre 2021. Toutefois, quinze autres dossiers ont été rejetés en raison de manquements concernant les exigences constitutionnelles, notamment le non-respect du parrainage par des électeurs indique la Commission électorale indépendante.

Le président sortant Adama Barrow du National People’s Party NPP et candidat à sa propre succession et d’Ousainu Darboe du Parti démocratique unifié UDP sont considérés comme les deux favoris. Les autres sont Mama Kandeh du Congrès démocratique de la Gambie, Halifa Sallah de l’Organisation démocratique du peuple pour l’indépendance et le socialisme, ainsi que les indépendants Essa Mbaye Faal et Abdoulie Ebrima Jammeh.

Le président gambien sortant Adama Barrow fait face à cinq autres candidats dont des figures connues de la sphère politique gambienne. En prélude de la campagne électorale qui a démarré dans le pays depuis le mardi 9 novembre dernier, les candidats en lice devront sillonner pendant les trois prochaines semaines, l’ensemble des localités du pays pour exposer leurs programmes de campagne aux populations.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com