Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Guinée-Bissau : le président Sissoco EMBALó confirme le putsch manqué

Le président de Guinée Bissau va bien, et le calme est de retour à Bissau la capitale de Guinée Bissau. C’est ce qu’a annoncé le chef de l’état lui-même sur Facebook, twitter ainsi que dans un discours prononcé à la présidence, peu après les tirs qui ont retenti tout l’après-midi faisant ainsi craindre un putsch.

“Le calme revient à Bissau” : tels sont les mots du chef de l’état de Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embaló, annoncé pour captif d’une tentative de putsch perpétrée au palais du gouvernement où il présidait dans la journée du mardi 1er février un conseil des ministres. Autour de 19H30, le chef de l’état a annoncé sur Facebook, son retour sain et sauf. A l’occasion d’un discours prononcé au palais présidentiel, le président Umaro Sissoko Embalo a déclaré la maîtrise de la situation par les forces de l’ordre, qui ont pu mettre fin à une « attaque contre la démocratie ».

En début d’après-midi du mardi 1er fevrier, les coups de feu qui ont retentit autour du palais du gouvernement, alors que se tenait un conseil des ministres qu’il présidait, ont duré 5 heures selon l’exécutif. Qui a évoqué plusieurs décès suite à ces tirs nourris. Sans en préciser le bilan.

Selon certaines sources, le palais du gouvernement a été attaqué par un groupe de commandos. Rappelons que trois jours avant, un remaniement initié par le président, et jugé discriminatoire envers le premier ministre Nuno Gomes Nabiam, a suscité indignations. Depuis lundi 31 janvier, le décès du Chef d’Etat-major général des armées, Biagué Na Ntan, un fervent soutien du chef de l’état est sans cesse annoncé par des médias.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com