Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Maroc vise une belle prestation pour sa sixième participation à la Coupe du monde

Et si cette fois était la bonne pour mieux faire que les huitièmes de finale? La question anime tous les inconditionnels des Lions de l’Atlas dont leur pays le Maroc compte parmi les cinq africains en lice pour la Coupe du monde. La sélection dirigée par Walid Regragui participe à sa sixième Coupe du monde. Pour lui, une victoire finale n’est pas à portée de main. Son objectif premier, le sacre à la Coupe d’Afrique des nations 2023 en Côte d’Ivoire.

C’est la sixième fois que le Maroc prend part à une phase finale de Coupe du monde. Au Mexique, en 1986, il est devenu le premier pays africain de l’histoire à passer le premier tour de la compétition. Son parcours s’arrêtera en huitième face à l’Allemagne. Depuis, il n’a jamais réédité l’exploit. Si comme tous les supporters de football les fans des Lions de l’Atlas se rêvent en champions du monde, Walid Regragui, le sélectionneur du Maroc dont les poulains entrent en lice le 23 novembre face à la Croatie se veut réaliste. Pour lui, la victoire en Coupe n’est pas pour cette 22ème édition. Son chantier, c’est la Coupe d’Afrique des nations 2023 en Côte d’Ivoire, pas la Coupe du monde. 

« Pourquoi je vais mentir au peuple marocain ? Moi je suis venu pour ramener un titre. Là, je prépare un groupe pour la Coupe du monde, c’est vrai, mais l’objectif est la CAN, nous serons parmi les favoris. »

Walid Regragui, Sélectionneur nationalMaroc

L’effectif marocain, qui évolue dans le groupe F  aux côtés de la Belgique, du Canada et de la Croatie, regorge de talents qui évoluent parmi les meilleurs clubs européens. En tête de liste, le latéral du Paris Saint Germain Achraf Hakimi et Noussair Mazraoui sociétaire du Bayern Munich, le gardien Yassine Bounou du FC Séville ou encore l’attaquant de Chelsea. Le blues fait son retour en sélection depuis l’intronisation de Regragui. 

La communication entre nous était claire. Je lui ai parlé comme sélectionneur de l’équipe nationale et je lui expliqué que nous voulons les meilleurs joueurs et lui il fait parti des meilleurs joueurs et nous nous ne pouvons pas voir une équipe marocaine en Coupe du monde sans Hakim Ziyech et surtout Hakim que tout le monde aime. 

Walid Regragui, Sélectionneur national Maroc

Pour pouvoir enchaîner les victoires et surtout faire mieux que les huitièmes en 1986, les Lions de l’Atlas devront trouver le chemin des buts adverses. Seulement les marocains manquent d’un buteur efficace, à l’image de Youssef En-Nesyri, attaquant de Séville, qui peine depuis le début de l’année à marquer, loin de ses 18 réalisations avec la formation andalouse en 2020-2021. Par rapport au reste du onze titulaire, la charnière centrale recèle quelques fébrilités. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com