Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Les Nations unies appellent à la libération immédiate des 46 Soldats ivoiriens détenus au Mali

Dans un communiqué publié le 26 septembre 2022, le secrétariat de l’ONU a appelé à la libération immédiate des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali depuis juillet 2022. L’ONU exprime sa vive préoccupation face au maintien en détention de militaires ivoiriens à Bamako au Mali. Pour obtenir une  libération sans conditions, une mission de haut niveau de la Cédéao constituée des présidents sénégalais, togolais et ghanéen est attendue au Mali dans la semaine.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé à la libération des 46 soldats ivoiriens détenus depuis le 10 juillet 2022 au Mali. L’information émane d’une note publiée le 26 septembre, sur le site officiel des Nations-Unies. L’ONU exprime sa vive préoccupation face au maintien en détention de militaires ivoiriens à Bamako.

La situation des 46 soldats militaires détenus à Bamako aujourd’hui, devient une situation délétère intenable pour les deux pays. alors lorsque les deux pays qui sont liés par l’histoire et la géographie arrive à cette situation il faut savoir raison gardée et avec l’appel de l’ONU je pense que les autorités malienne doivent saisir la balle au bond et trouver la meilleure formule pour libérer les 46 soldats ivoiriens.

Daouda Emile OUEDRAOGO, Politologue Burkina Faso

Cet appel des Nations unies intervient 72 heures après le discours du Premier ministre par intérim du Mali, le Colonel Abdoulaye Maïga, à la 77ème Assemblée générale de l’Onu, rappelant à son secrétaire général António Guterres que la qualification judiciaire des infractions liée à cette affaire ne relève pas  de ses attributions.

Aujourd’hui il faut évoluer, et évoluer c’est souvent reconnaître que nous pouvons se comprendre entre pays frère, s’accepter et se donner la main parce que aujourd’hui à l’allure où vont les choses, il n’est pas exclu que l’ONU qui va soutenir la CEDEAO dans ses actions puisses employer la manière forte pour libérer les soldats ivoiriens et cela sera vraiment dommage pour la sous région, alors je pense qu’aujourd’hui la sagesse doit commander les actions que les deux pays Frère parce que au-delà de tout ce qui les divise ce qui les unit est plus fort que ce qui les divise alors le peuple malien avec les autorités Maliennes doivent faire preuve de sagesse et libérer les 46 soldats ivoiriens.

Pour António Guterres, les soldats ivoiriens n’étaient pas des mercenaires, mais plutôt un renfort  aux opérations de maintien de la paix et à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Pour faciliter cette libération ainsi que le rétablissement de la confiance et la promotion du bon voisinage entre les deux pays, une délégation de la Cédéao conduite par les présidents Macky Sall, Faure Gnassingbé et Nana Akufo Addo est attendue à Bamako cette semaine.

Daouda Emile OUEDRAOGO, Politologue Burkina Faso

Pour António Guterres, les soldats ivoiriens n’étaient pas des mercenaires, mais plutôt un renfort  aux opérations de maintien de la paix et à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Pour faciliter cette libération ainsi que le rétablissement de la confiance et la promotion du bon voisinage entre les deux pays, une délégation de la Cédéao conduite par les présidents Macky Sall, Faure Gnassingbé et Nana Akufo Addo est attendue à Bamako cette semaine.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com