Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Mali : l’Union africaine prolonge la transition de 16 mois maximum

Réunis le 14 janvier 2022, pour une séance consacrée à la situation du Mali, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a finalement annoncé ce vendredi 21 janvier le rejet du calendrier de la junte malienne et plaide pour une transition courte de seize mois maximum. La prolongation de cinq, puis de quatre ans proposée par les autorités maliennes de la transition   est considérée  par L’Union Africaine comme  inconstitutionnelle et inadmissible.

L’Union Africaine, a annoncé à travers un communiqué paru vendredi 21 janvier 2022, avoir rejeté le calendrier de la junte au pouvoir, et propose une transition de seize mois supplémentaires maximum. En rejetant la prolongation du calendrier de la transition, l’UA soutient à cet effet la position de la Cédéao, en attendant la position des chefs d’Etat qui se réunissent début février 2022 en Ethiopie.

En proposant ce calendrier de 16 mois, soit un an et quatre mois, contre 5 ans proposés par la transition, l’institution panafricaine milite pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel, après des élections démocratiques et un pouvoir dirigé par des civils.

La détérioration de la situation sécuritaire et l’absence d’autorité de l’État dans le centre du Mali continue d’alerter la communauté internationale y compris l’Union Africaine et ses instances sous régionales. Le Mali est sous le coup de sévères sanctions politiques et économiques depuis le 9 janvier 2022.  

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com