Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Maroc : 87 millions d’euros de la BAD pour étendre la protection des travailleurs du secteur sanitaire

En vue de consolider les bases d’une protection sociale viable, le Royaume du Maroc a lancé un programme de renforcement de l’offre des services de santé. 87 millions d’euros y ont été injectés en guise de soutien par la Banque africaine de développement. L’initiative est basée sur 4 axes prioritaires notamment la généralisation de la couverture médicale obligatoire, la généralisation des allocations familiales, le régime de retraite et l’indemnité pour perte d’emploi. 

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé un financement de 87 millions d’euros en faveur d’un Programme d’appui à la généralisation de la couverture sociale initié par le Maroc. Le programme sera axé autour de la généralisation de la couverture médicale, basée sur la réorganisation de l’offre de services de santé.

La généralisation de la couverture sociale au Maroc a pour premier objectif d’améliorer le bien-être des populations, surtout les plus défavorisés qui recevront ainsi une sorte de rémunération d’appoint et qui leur permettra de faire face dans de meilleures conditions, à certains types de dépenses par exemple, les dépenses de santé, les dépenses d’habillement, les dépenses alimentaires. L’objectif visé par les autorités chérifiennes, est tout simplement qu’une fois que ces populations feront leur bien-être s’améliorer, elles pourront mieux libérer leur potentiel et ainsi, le royaume pourra disposer d’un capital humain de qualité sur lequel il va pouvoir s’appuyer pour le développement économique.

Boubacar BA, Journaliste Sénégal

Le projet, libellé en 4 axes et visant près de 11 millions de travailleurs, contribuera à soutenir le pouvoir d’achat des familles, fournir des allocations familiales destinées à près de 7 millions d’enfants en âge de scolarité, élargir la base de données d’adhérents au régime de retraite et fournir des indemnités pour perte d’emploi.

Est-ce que aujourd’hui le gouvernement chérifien pourra sur du long terme faire face aux dépenses induites par cette politique ? Et pour cela il y a un certain nombre de paramètres auquel il devra veiller : améliorer le système de santé publique, ce qui permettra de faire de sérieuses économies. Il y a aussi le coût du médicament qui coûte beaucoup plus cher dans le royaume chérifien qu’il ne l’est dans les pays voisins, il faudrait voir pourquoi il est plus cher et chercher à réduire ces coûts, ce qui permettra au gouvernement de faire des économies. Il y a aussi les cas de fraude et de paiements litigieux sur lesquels le gouvernement devra être intransigeant parce que sans cela, au bout d’un moment donné, il ne sera plus en état de pouvoir faire face à cette politique sociale.

Boubacar BA, Journaliste Sénégal

Le Royaume du Maroc aspire à l’amélioration de sa gouvernance et à l’efficacité de son système sanitaire. A terme, ce programme de protection sociale contribuera à protéger les personnes vulnérables, en catalysant la demande d’investissements en matière d’infrastructures sanitaires pour une amélioration globale du climat des affaires.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com