Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

RD Congo : le président de l’UNC, Vital Kamerhe, demande la suspension des impôts dans le Sud-Kivu et l’Ituri

Lors d’un meeting le 12 septembre 2022 à Goma, Vital Kamerhe a relevé l’impunité dans laquelle les groupes rebelles, notamment le M23, agissent dans les provinces de l`Ituri et du Nord-Kivu.  Au gouvernement congolais, l’homme politique a proposé la déclaration du Nord-Kivu et de l`Ituri, zones de sinistre et la suspension des impôts dans ces provinces. Annoncée lors de sa rentrée politique le 22 août 2022, la tournée de Vital Kamerhe dans l`Est de la RDC s’inscrit dans le cadre de consultations en vue d’un retour à la paix.

La présence de la Mission de l’Organisation des Nations unies en République Démocratique du Congo depuis 1999 n’a pas permis de mettre fin à l’insécurité et à la prolifération des groupes rebelles. Face à la montée du sentiment anti-Monusco qui s’est généralisé depuis août 2022, le président du parti Union pour la Nation congolaise appelle les Nations Unies à clarifier le rôle de la Monusco dans la pacification de l’Est de la RDC. Lors d’un meeting le 12 septembre, il a relevé l’impunité dans laquelle les groupes rebelles, notamment le M23, agissent dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

“Dans le dernier rapport présenté au Conseil de sécurité par la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies, elle avait souligné avec force que le M23 ne se comporte plus comme un groupe armé mais comme une armée conventionnelle. Le mandat de la MONUSCO était de traquer les groupes armés. Maintenant le M23 se comporte comme une armée conventionnelle. Il y aura l’Assemblée générale des Nations unies, nous voulons qu’ils disent clairement aux Congolais quel est le mandat accordé à la MONUSCO pour en finir avec les dissidents du M23”

Vital KAMERHE, Président de l’Union pour la nation congolaiseRD Congo

Dans l’Est congolais, le M23 occupe la ville de Bunagana, frontalière avec l’Ouganda depuis juin 2022. Aux rebelles du M23, Vital Kamerhe a demandé de déposer les armes sans délai ni condition. Au gouvernement congolais, l’homme politique a proposé la déclaration du Nord-Kivu et de l’Ituri, zones de sinistre et la suspension des impôts dans ces provinces.

“Je m’adresse aux M23, si réellement vous êtes Congolais comme nous tous ici, déposez vos armes ! Vos revendications seront analysées après le dépôt des armes, et après votre départ du lieu que vous occupez… Parce que nous sommes vraiment fatigués. Les gens meurent, les gens se déplacent. Nous disons ceci: M23 doit quitter Bunagana. Le problème du Congo, c’est d’abord à nous, les Congolais d’y trouver la solution. Tous ces dossiers dont je viens de parler sont sur la table du Gouvernement”

Vital KAMERHE, Président de l’Union pour la nation congolaiseRD Congo

Les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu sont sous état de siège depuis 16 mois. Une mesure dont l’objectif était de ramener la paix dans ces régions, en attendant le départ anticipé de la Monusco avant 2024 sur exigence du président Félix Tshisekedi. Annoncée lors de sa rentrée politique le 22 août 2022, la tournée de Vital Kamerhe dans l’est de la RDC s’inscrit dans le cadre de consultations en vue d’un retour à la paix. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com