Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sénégal-Commémoration Naufrage du Joola : le président Macky Sall renouvelle sa solidarité aux victimes

Le temps qui passe n’effacera jamais le souvenir de nos mémoires. Souvenir que nous gardons à jamais !” c’est ainsi que s’est exprimé le président Macky Sall ce 26 septembre 2022, date marquant la commémoration du 20e anniversaire du naufrage du Joola au Sénégal. La commémoration a été l’occasion, pour le peuple sénégalais et l’Afrique en général, de rendre un hommage national, symbolique et historique aux disparus de ce drame, considéré comme une des plus grandes catastrophes maritimes civiles connues, ayant fait selon un bilan officiel près de 2000 victimes.

26 septembre 2002 – 26 septembre 2022, 20 ans déjà que le bateau sénégalais le Joola emportait près de 2000 personnes dans un naufrage. Une date très importante dans la mémoire collective sénégalaise et africaine. Cette année, c’est le port de Ziguinchor au sud du pays, qui a accueilli la commémoration de cette catastrophe maritime, en présence des autorités, familles et proches des naufragés, ainsi que de rescapés. Des années après, le traumatisme reste présent.

J’étais encore étudiant en France, c’était en septembre 2002 et c’était vraiment une catastrophe maritime qui est extraordinaire. En tant que sénégalais on l’a vécu avec une très grande tristesse, en tant que sénégalais je l’ai vécu comme ça mais aussi en tant que juriste enseignant en droit des transports, je me suis dit qu’une telle catastrophe ne devrait pas se produire parce que le bateau a été surchargé. Au lieu de 500 personnes il y avait plus de 2000 personnes, des tonnes de bagages et il y a eu un déséquilibre qui a créé une catastrophe maritime internationale inégalée.

Mamadou FALL, Enseignant chercheur en droit des transports

Ce 26 septembre 2022, le chef de l’Etat Macky Sall a, dans un tweet adressé au public, apporté sa solidarité aux victimes à l’occasion de la commémoration du 20e anniversaire du Joola. Aujourd’hui, le drame reste défini comme une des plus grandes catastrophes maritimes civiles connues, avec un bilan de 12 nationalités différentes, entre 1863 et 2000 disparus, près de la moitié venant de Ziguinchor et 65 survivants.

On n’a pas encore situé les responsabilités, on ne sait pas si l’État sénégalais est responsable, si le commandant est responsable ou bien si la compagnie qui gérait le bateau le diola est responsable. Jusqu’à présent, on n’arrive pas à situer les responsabilités. Rendre hommage c’est une belle initiative mais il faut aller beaucoup plus loin. Moi je pense qu’il faudra refouler le bateau, il faudra vraiment récupérer l’épave du bateau le diola pour l’histoire, ne serait-ce pour graver ce qui s’est passé, pour qu’on puisse aussi avancer juridiquement. Il faudra vraiment rendre un hommage en dédommageant les victimes et en indemnisant toutes les personnes qui ont subi un dommage car le droit des transports est formel et le transporteur est responsable jusqu’à preuve du contraire de ses responsabilités.

Mamadou FALL, Enseignant chercheur en droit des transports

Le bateau Joola, autrefois moyen de désenclavement d’une capacité limitée à 536 passagers, reliait la Casamance, une région du Sénégal située au sud-ouest du pays, à Dakar la capitale. Même s’il était prévu pour ce 20ème anniversaire, l’édification fonctionnelle d’un musée-Mémoire dont le chantier semble loin d’être achevé, le 26 septembre, au-delà des cérémonies officielles, reste à jamais gravé dans les mémoires. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com