Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tchad : le défi d’adaptation au changement climatique

Au Tchad, les initiatives locales dans le domaine agricole se multiplient à travers le monde rural pour faire face à la crise alimentaire que traverse le pays. Dans la province du Chari Baguirmi par exemple, une paysanne dénommée Idjaa Abdoulaye se spécialise dans la production des semences améliorées pour aider les autres agriculteurs à augmenter leurs rendements en dépit des effets du changement climatique. Une initiative saluée et encouragée par les autorités et les partenaires au développement du Tchad. 

Après plusieurs mois de formation, Idjaa Abdoulaye, une paysanne du village de Gonoré dans la province de Chari-Barguirmi s’active dans la production des semences améliorées. Encadrée et soutenue par le Projet de renforcement de la productivité des exploitations agropastorales et familiales, elle est l’une des principales fournisseuses de semences dans la région. Aujourd’hui, Idjaa Abdoulaye est satisfaite de ses activités agricoles et soutient économiquement sa famille en cette période de soudure.

L’année passée, j’ai fait un champ d’un hectare de semences de la variété de sorgho S35 et j’ai récolté 13 sacs de 80 kg. Après la certification sémencière, il m’est resté 11 sacs qui m’ont rapporté 750.000 FCFA. Une somme qui m’a permis d’envoyer mon enfant étudier à N’Djamena, acheter des chèvres pour mon élevage domestique et constituer un petit capital pour mes activités génératrices de revenus.

DJAA ABDOULAYE, Productrice de Semences améliorés, Tchad

Productrice de semences, Idjaa Abdoulaye compte partager son expérience avec les autres paysans autour d’elle pour les aider à faire face aux changements climatiques et à améliorer les rendements agricoles dans la région. Une vision encouragée par le programme de coopération Tchad-FIDA qui appuie les initiatives locales au profit de l’autosuffisance alimentaire et l’épanouissement socioéconomique des ménages ruraux.

Tous les services que nous apportons, c’est d’abord pour les populations rurales. Et si ces bénéficiaires à travers leurs constats, leurs raisonnements et aussi à travers ce qu’ils nous ont montré, sont satisfaits des appuis, il y’a lieu de dire que nous aussi, en sommes satisfaits. Des initiatives comme celle de la productrice de semence nous montre que les investissements du gouvernement et de FIDA au profit de développement rural ont eu un impact sur les populations et cela nous réconforte.

ABDOULAYE MAHAMOUD LABIT, Coordonnateur de RePER

Pour rappel, le Tchad est en état d’urgence alimentaire depuis juin 2022 et les initiatives locales pour lutter contre la malnutrition sont soutenues par le gouvernement et ses partenaires au développement. C’est le cas du Fond international pour le développement agricole qui appuie les initiatives locales en faveur de l’agriculture paysanne.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com