Tchad : les autorités envisagent une reforme de l’armée pour doubler ses effectifs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le pays qui a multiplié ses engagements militaires extérieurs veut continuer à marquer sa présence sur le théâtre des opérations. Les nouvelles autorités ont ainsi engagé de nouvelles réformes en vue de doubler la taille de l’armée nationale. De 35 000 soldats, actuellement, cet effectif devrait passer à 60 000 dans un contexte de crise sanitaire qui a profondément impacté l’économie du pays.

Le Tchad a lancé de nouvelles réformes dans le domaine militaire. C’est en effet ce qu’a annoncé le général Daoud Yaya Brahim, le ministre tchadien de la Défense devant le nouveau parlement. De 35 000 actuellement l’armée va passer à 60 000. Ces dernières années, l’Armée nationale tchadienne a enchaîné les engagements extérieurs, comme au Mali, et à la Force conjointe du G5 Sahel, ou encore dans le nord du Nigéria, dans le cadre de la Force multinationale mixte.

Le recrutement annoncé par le ministre tchadien suppose des ressources budgétaires supplémentaires dans un contexte de Covid-19. Il faudra en effet former, équiper, nourrir et loger ces nouvelles recrues. Et cela, dans des délais plutôt serrés.

D’après des données du Stockholm International Peace Research Institute [SIPRI], les dépenses militaires tchadiennes ont représenté, en 2020, 3,1% du PIB du pays, en hausse de +31%.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com