Tchad : retrait de 600 soldats de la zone dite « des trois frontières »

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le Tchad a décidé de retirer 600 soldats de la zone dite « des trois frontières ». Un contingent de 1 200 soldats tchadiens avait été déployé en février 2021 dans la zone frontalière du Mali, du Niger et du Burkina Faso, pour lutter contre les groupes djihadistes. Le gouvernement évoque « un redéploiement stratégique ».

Nécessité d’un redéploiement stratégique, avec des moyens logistiques de lutte plus adaptés sur le terrain.

C’est ainsi que les autorités tchadiennes justifient la réduction de moitié des effectifs déployés en février 2021 au sein de la force anti-jihadiste, dans la zone dite des trois frontières que partagent le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Le contingent tchadien en mission dans la zone, était composé de 1 200 hommes.

Selon les autorités, cette décision a été prise de commun accord avec les pays de la force multinationale. Les 1200 soldats tchadiens avaient été déployés dans le cadre de la force du G5 Sahel, qui s’efforcent, depuis 2017, de coopérer dans le cadre de cette lutte..et d’éradiquer complètement la menace.

Ce retrait intervient alors que le Tchad doit aujourd’hui faire face à une situation sécuritaire compliquée sur sa frontière libyenne, centrafricaine ainsi que dans le bassin du lac Tchad. Récemment, une attaque djihadiste a entrainé la mort d’au moins 26 militaires tchadiens dans la région du Lac Tchad.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com