Tunisie : manifestation contre la  »confiscation » des pouvoirs

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d’un millier de Tunisiens ont manifesté devant le siège de leur parlement dimanche contre la confiscation supposée des différents pouvoirs par le président Kais Saied. Des protestations qui font suite aux récentes décisions du président tunisien Kais Said. Après des mois de blocage politique, le président Saied a invoqué le 25 juillet un « péril imminent » pour limoger le Premier ministre, suspendre les activités du Parlement et reprendre en main le pouvoir judiciaire.

Un « coup d’Etat » est le terme utilisé par les milliers de manifestants qui se sont rassemblés le 14 novembre aux abords du Parlement pour protester contre la décision du président Kais Saied de s’arroger les pleins pouvoirs. Le 25 juillet, le président tunisien, invoquant un ‘’ péril imminent’’ avait limogé le Premier ministre, suspendu le Parlement tout en prenant le contrôle du pouvoir judiciaire. Quatre mois après l’opposition exige toujours le retour à l’ordre constitutionnel.

La nomination de Najla Bouden Romdhane comme cheffe du gouvernement le 29 septembre n’a pas calmé les protestataires… Même si le président Saïed a évoqué le caractère provisoire de ces mesures exceptionnelles. Le 22 septembre, il a promulgué un décret officialisant la suspension de plusieurs chapitres de la Constitution tout en promettant de modifier la constitution de 2014.

Des organisations non-gouvernementales tunisiennes et internationales sont montées au créneau pour critiquer un « accaparement du pouvoir » et affirment craindre pour les droits et libertés publiques. Le 25 juillet, le président tunisien, invoquant un ‘’ péril imminent’’ avait limogé le Premier ministre, suspendu le Parlement tout en prenant le contrôle du pouvoir judiciaire.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com