Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : 114 OPCVM pour améliorer l’investissement alternatif dans l’UEMOA

L’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine lance la promotion des modes d’investissement non institutionnels. La sous-région compte actuellement 114 OPCVM dont l’encours s’élève à 732 milliards de FCFA en 2020. Leur principal défi, selon les experts, sera de susciter l’intérêt de nouveaux investisseurs pour ce mode de financement.

Dans le processus de modernisation de sa Bourse régionale des valeurs mobilière,    L’UEMOA lance la promotion de modes d’investissements  non-institutionnels. Avant la fin du 1er trimestre 2022, une nouvelle réglementation sur les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM) va entrer en vigueur avec pour enjeux principaux,  l’intermédiation et la capitalisation boursière.

La formalisation des OPCVM répond à un souci de modernisation et de diversification des offres  du marché des capitaux en Afrique de l’Ouest. La sous-région compte actuellement 114 OPCVM dont l’encours s’est chiffré à 732 milliards de FCFA en 2020. Leur principal défi, selon des experts, sera de susciter l’intérêt de nouveaux investisseurs pour ce mode de financement. 

En 2021, l’UEMOA a mis  les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières sous l’encadrement des Fonds d’Investissement Alternatifs. Le nouveau cadre réglementaire vise  l’interconnexion entre la Bourse régionale des valeurs mobilières de l’UEMOA et les autres places boursières du continent. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com