Afrique : 2ème journée du festival Hamwe dédié à la reconnaissance des jeunes écrivains africains

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Deuxième journée du festival Hamwe au Rwanda dédié à la reconnaissance des jeunes écrivains africains. Ces jeunes venus de plusieurs pays africains ont participé à une compétition organisée dans le cadre de la 3ème édition de ce festival, qui met l’accent sur l’impact de la pandémie de covid-19 sur les sociétés et comment l’art dans toutes ses formes peut aider à gérer les conséquences notamment ses effets sur la santé mentale.

Jean Baptiste KWITONDA et Yannick Tsiku ont été les lauréats de la compétition d’écriture sur la pandémie lancée par la University of Global Health Equity au Rwanda. Jean Baptiste d’origine rwandaise a écrit une histoire en Anglais sur la vie de misère d’un aide-maçon et sa famille durant les différents confinements imposés par le gouvernement rwandais, une histoire pleine de rebondissements et d’incertitude, vécue par des milliers de familles à travers le monde.

Dans la catégorie francophone, c’est Yannick Tsiku de la République Démocratique du Congo qui a remporté le prix du premier lauréat avec son histoire intitulée, Respire! Il a été suivi par le camerounais Maxime Tala avec sa nouvelle intitulée, A fleur de parole et à la troisième place, Sylvie Adamah du Bénin avec “Les billets de dix”. Au total 38 jeunes africains ont participé au concours de nouvelles.

Le concours de nouvelles est l’une des activités organisées pour la 3ème édition du festival Hamwe, chapeauté par l’Université de la santé globale et de l’équité. Avec ce Festival, les objectifs de l’université sont de créer une forte collaboration entre les professionnels de la santé mondiale et les industries créatives, ainsi que de générer de nouvelles idées sur les défis de la santé mondiale et les solutions correspondantes.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com