Afrique : 7 milliards USD de la BAD pour stimuler la croissance dans le cadre de la Zlecaf

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les performances attendues des économies africaines à travers la mise en œuvre de la Zlecaf, entrée en vigueur en janvier 2021, ont été gravement entachées par la crise sanitaire mondiale qui a complètement faussé les prévisions de croissance. Au vu de la situation, la banque africaine de développement multiplie les actions pour stimuler les échanges commerciaux en injectant 7 milliards de dollars sous forme de prêts aux entreprises.

7 milliards de dollars, c’est le soutien que la Banque africaine de développement compte apporter aux échanges commerciaux en Afrique durant les 5 prochaines années. Un investissement qui s’inscrit dans le cadre de mise en œuvre de la ZLECAF. Ces fonds devraient permettre de garantir des prêts accordés aux entreprises pour vendre leurs produits à travers le continent. En l’occurrence, la BAD envisage de soutenir environ 2 000 transactions.

La BAD avec le soutien de ses divers partenaires avait annoncé fin juin 2021 unes prévisions d’investissement de 208 milliards USD à injecter dans plusieurs projets qui permettront une mise en œuvre aisée de la Zlecaf.

La BAD multiplie les efforts pour la mise en œuvre effective de la ZLECAF entrée en vigueur en janvier 2021. Une mise en œuvre impactée par la crise sanitaire avec une perte cumulée du PIB du continent estimée entre 145 et 190 milliards de dollars selon la Banque.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com