Afrique : le cinéma pourrait contribuer à hauteur de 20 milliards USD au PIB combiné du continent

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’industrie cinématographique africaine est florissante et pourrait créer plusieurs millions d’emplois supplémentaires, si son potentiel était pleinement exploité. La déclaration a été faite dans un rapport ce mardi des Nations Unies, à travers l’Unesco, son organisation culturelle. Sur le continent, seuls 19 pays sur 54 offrent un soutien financier aux cinéastes, selon le rapport. Un handicap pour l’essor du cinéma africain.

Environ cinq millions de personnes travaillent actuellement dans l’industrie cinématographique africaine. Ce qui contribue à hauteur de 5 milliards de dollars au PIB du continent. Ces chiffres, fournis par l’Unesco, ne sont qu’une infime donnée, par rapport à ce que le 7e art en Afrique, recèle en termes de potentiel

Des équipements cinématographiques numériques abordables, et de nouvelles plateformes de distribution en ligne ont offert de nouvelles opportunités aux créateurs de contenu. Cependant, le piratage reste un gros problème. Il absorbe, 50 à 75 % des revenus des industries cinématographiques et audiovisuelles. L’Unesco plaide pour le développement des industries créatives dans les pays africains.

Si tous les défis étaient pleinement relevés dans le secteur cinématographique, le secteur pourrait créer plus de 20 millions d’emplois et contribuer à hauteur de 20 milliards de dollars au PIB combiné du continent, rapporte l’Unesco.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com