Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Algérie : Vers une réduction de l’impôt sur le revenu

Le gouvernement algérien veut réduire l’impôt sur le revenu face à la flambée des prix des denrées de base. Alors que le pouvoir d’achat des Algériens a été mis à rude épreuve au cours des derniers mois, les autorités prévoient également de criminaliser le phénomène de spéculation, qui est considéré comme principale cause de cette flambée des prix.

L’Algérie connaît une hausse vertigineuse des prix des produits de grande consommation. Face à cette situation, le gouvernement veut réduire l’impôt sur le revenu et adopter une loi criminalisant la spéculation, à l’origine de cette flambée des prix des produits de base.

Au cours des derniers mois, le pouvoir d’achat des Algériens s’est affaibli. Le prix du blé a bondi à 250 dollars la tonne durant les 9 premiers mois de 2021, contre 185 dollars en 2020, soit une hausse de 34%. Le prix du maïs a également augmenté de près de 60%, passant à 265 dollars la tonne en 2021, contre 165 dollars en 2020. Les légumes, les fruits et la viande ont aussi connu une envolée des prix sur le marché local.

La loi criminalisant la spéculation prévue par l’Algérie, envisage des peines allant jusqu’à 30 ans d’emprisonnement à l’encontre des spéculateurs. Précisons que l’Algérie est frappé par la sécheresse, qui entraîne une pénurie de denrées alimentaires. Entre septembre 2020 et septembre 2021, le Dinar, la monnaie locale algérienne a perdu environ 5% de sa valeur, ce qui se répercute également sur les prix des produits alimentaires.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com