Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bénin : célébration de la 1ère édition du Symposium sur la valorisation de « l’indigo SIA »

La valorisation du tissu indigo, pagne de la tribu des Dogons du Mali qui a fait son apparition dans plusieurs régions d’Afrique et du monde dont le Bénin est au cœur d’un symposium à Cotonou. Symbol de prestige, de statut, et d’élégance, ce patrimoine immatériel africain, fait face à des défis avec l’industrialisation du secteur textile.

Venus de divers horizons, les indigotiers d’Afrique célèbrent le pagne indigo à Cotonou au Bénin à travers le Symposium sur l’indigo africain SIA du 23 au 26 novembre 2022. Ayant en commun le patrimoine culturel immatériel que constituent les tissus indigo, plusieurs communautés d’Afrique de l’Ouest et  Centrale prennent part au SIA à Cotonou et à Ouidah. L’objectif de ce brassage culturel est de confronter les méthodes de travail des indigotiers et fixer les bases de la professionnalisation de cette activité .Dans le contexte de l’industrialisation du secteur textile, les indigotiers font face à plusieurs défis  notamment qualitatifs, quantitatifs et de positionnement sur le marché. Aussi doivent-ils assurer la sauvegarde de ce patrimoine culturel immatériel.  

“Le deuxième défis, il est quantitatif parce que c’est un domaine où tout est manuel j’ai essayé de séquencer toutes les étapes et j’ai pu en distinguer 25 et parfois pour grandir il faut pouvoir vendre la quantité. Comment mettre cette problématique de fabrication artisanale à laquelle on tient en phase des exigences de volumes pour avoir un chiffre d’affaires plus grand ”    

NADIA ADANLÉ , Promotrice de couleur indigo et de la marque éluBénin

Le procédé de fabrication, l’antériorité et l’histoire du tissu indigo  font que de nos jours ce produit bien réalisé demeure un luxe et n’est pas accessible à tous. Pour de nombreux experts, le potentiel en part de marché de l’indigo africain reste à construire notamment en terme de présence visuelle dans les commerces. A l’ère du numérique, les consommateurs se procurent le tissu indigo sous formes d’achats responsables. 

“ Nous avons tout simplement besoin des fonds c’est-à-dire de la main d’œuvre, vous savez quand on parle de la main d’œuvre, il faut vraiment du financement.” 

DIDIER BOUOPDA, Indigotier Cameroun

A noter qu’en marge du SIA 2022, la place de Élu a été inaugurée à Ouidah au quartier kiyodanmè et un hommage rendu à la grand-mère Yayanon de la famille Anianbossou, celle qui a transmis le savoir-faire du tissu indigo communément appellé Ahovo à la promotrice de couleur indigo dont la marque est dénommée Élu. A l’occasion du lancement du SIA, Nadia Adanlé a présenté au public son beau livre intitulé “Élu ce bleu en fête!.” 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com