Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bénin : les danses urbaines Hip-hop, objet de préjugés

Les danses urbaines Hip-hop font souvent l’objet de préjugés au point de faire étiqueter les jeunes qui les pratiquent. Pour en finir avec cette conception au sein de l’opinion, des danseurs professionnels béninois vulgarisent les disciplines des danses urbaines à travers des performances artistiques.

Après avoir participé au Battle de Paris  en marge du sommet Afrique-France en 2021 , et d’autres compétitions sous régionales,  des danseurs professionnels béninois vulgarisent les disciplines des danses urbaines dans leur pays suite à la levée des restrictions liées à la Covid 19. En collaboration avec l’institut français du Bénin, l’association xwénusu fondament’art renoue avec les spectacles en public. Dans le cadre du projet intitulé “Hors les murs” les meilleurs  danseurs des communes d’Abomey-Calavi et Cotonou ont performé. Une prestation qui vise à faire changer les préjugés de la société sur les danses Hip-hop. 

Il y a beaucoup de groupes qui existent à l’international et au plan national mais ici c’est pas valorisé. Donc on s’est dit mais il est temps. Il faut qu’on fasse vraiment tout pour montrer au béninois que le break n’est pas une danse de délinquant, c’est un art, c’est un sport, c’est aussi une profession.

SYLVAIN HOUNMENOU, Fondateur de l’association xwénusu fondament’art Bénin

C’est toujours bien de retrouver ces amis, ces autres B-boys ; des gens avec qui vous avez travaillé. Peut-être avec le quotidien, moi par exemple en semaine je suis occupé par mes tâches au bureau, mais en week-end j’arrive à retrouver quelques uns notamment les B-boys de mon quartier de Calavi.

AURÉOL IGOU, Danseur professionnel Bénin

De nombreux jeunes danseurs innovent dans le secteur de la danse au Bénin. Ils travaillent sur de nouveaux styles mixtes  de danses traditionnelles et contemporaines. Ils allient également danses urbaines et arts plastiques. Des professionnels du secteur  plaident pour l’accompagnement des initiatives visant la promotion des danses.

Je pense que notre gouvernement peut entendre ce cri de cœur et accompagner véritablement le secteur de la danse. C’est un secteur très porteur. Un festival de danse, c’est une force économique incalculable. C’est-à-dire que nous sommes là, nous demandons de l’aide tout le temps, nous demandons de l’accompagnement, mais lorsque nous faisons un évènement, c’est beaucoup d’entrée d’argent dans notre pays et je pense qu’il faut en profiter au maximum.

Rachelle Agbossou, Danseuse professionnel et chorégraphe Bénin

Plusieurs disciplines phares des danses urbaines sont pratiquées au Bénin. Il s’agit entre autres du Break-dance, la danse debout, le Krump et la danse afro.  L’association xwénusu fondament’art entend s’investir afin que les danseurs du pays participent aux jeux de la francophonie 2023, aux jeux olympiques de Paris en 2024 et ceux de 2026 au Sénégal.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com