Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Congo : le Premier ministre reçoit un certificat de l’unesco pour la rumba

Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a reçu au nom du président de la République Denis SASSOU NGUESSO, la décision et le certificat d’inscription de la rumba congolaise sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, le jeudi 09 juin 2022 à Brazzaville. Ce certificat atteste la reconnaissance de ce style de musique africaine par l’Unesco le 14 décembre 2021. Cependant, en vue de pérenniser ce patrimoine, plusieurs défis doivent être accomplis par les gouvernements des deux Congo, notamment la construction des studios d’enregistrement modernes et des salles de spectacle.

Le jeudi 09 juin 2022, le ministre congolais de la culture et des arts Dieudonné MOUYONGO a remis au Premier ministre Anatole Collinet MAKOSSO la décision et le certificat d’inscription de la rumba congolaise sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Lorsqu’un élément culturel est inscrit à l’Unesco, l’Unesco établit un certificat et celui-ci est remis au pays qui introduit l’élément en question pour montrer qu’à une certaine date cet élément a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel, qu’il soit matériel ou immatériel.

Charles BOUETOU-KIYINDOU, Rapporteur adjoint du Comité scientifique sur la rumba congolaise

L’inscription de la rumba congolaise sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis le 14 décembre 2021 soulève diverses questions sur la pérennisation de la reconnaissance de l’Unesco. Selon certains acteurs du secteur culturel, l’État doit pleinement s’impliquer dans l’accompagnement des musiciens.

Du côté de la création, le travail est le nôtre. Mais le gros problème, c’est la politique culturelle, la question de l’accompagnement à laquelle nous devons réfléchir. S’il n’y a pas de moyens, ce sera difficile. Le gouvernement doit mettre des moyens pour sa pérennité.

Djoson PHILOSOPHE, Artiste-musicien/ leader de l’orchestre super Nkolo Mboka

La candidature conjointe de la République du Congo et son voisin la République démocratique du Congo avait reçu un avis favorable depuis le 14 décembre 2021. Notons que la remise du certificat d’inscription de la rumba congolaise sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité avait été reporté pour cause de pandémie de covid-19.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com