Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Mali accuse la France de soutenir les terroristes sur son sol

Le gouvernement malien affirme détenir des preuves d’un soutien militaire français aux terroristes. Dans son courrier adressé à l’ONU le 16 août 2022, le Mali accuse la France d’espionnage, de renseignement, de fourniture d’armements et munitions aux terroristes qui endeuillent le pays depuis 2001.

Le gouvernement malien affirme détenir des preuves d’un soutien militaire français aux terroristes. Le 15 août 2022, le ministre des Affaires Etrangères du Mali Abdoulaye Diop a saisi le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies, réclamant la convocation d’une réunion d’urgence avec la France. Le courrier du chef de la diplomatie malienne intervient au moment où la France procède au  retrait définitif de ses soldats de l’opération Barkhane du pays, retrait effectif  ce même 15 août 2022.

Poser le problème devant l’ONU montre que  le Mali ne se pose pas en belligérant  contre la France. Mais le Mali utilise la voie normale, la voie régulière de résolution  des conflits devant l’instance internationale qu’est l’ONU.

Daouda Émile OUEDRAOGO, Analyste politique Burkina Faso

Le Mali assure disposer de preuves concrètes de la violation répétée de son espace aérien par la France. Selon l’exécutif malien, cinquante cas de survol sans autorisation d’avions et drones français ont été répertoriés depuis le début des tensions entre les deux pays, en janvier 2022.

Plusieurs fois, les autorités maliennes avaient dénoncé la violation de leur espace par les aéronefs militaires français.  L’affaire a été portée devant l’ONU, ce qui a emmené la décision de l’ONU de soumettre toute situation qui se poserait au Mali, à l’accord et sous le couvert de la MINUSMA.

Daouda Émile OUEDRAOGO, Analyste politique Burkina Faso

Dans son courrier adressé à l’ONU, le Mali accuse la France d’espionnage. Face à ces plaintes d’armement et de renseignement français aux terroristes formulées par le Mali, la réaction de la France et des Nations Unies reste attendue.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com