A la Une

Madagascar : polémique autour du nouveau statut de l’opposition

La nouvelle loi sur le statut de l’opposition fait polémique. Adoptée tout d’abord en 2019 par l’Assemblée nationale, puis récemment, en mai 2021 par le sénat, la nouvelle loi relative n’admet plus désormais d’opposition en dehors du parlement.

À Madagascar, la nouvelle loi sur le statut de l’opposition fait polémique. Adoptée tout d’abord en 2019 par l’Assemblée nationale, puis récemment, en mai 2021 par le sénat, la nouvelle loi relative n’admet plus désormais d’opposition en dehors du parlement.

Désormais, seule l’opposition parlementaire sera reconnue. En effet, le chef de l’opposition officielle est tenu de diriger uniquement l’opposition parlementaire, et non l’opposition extra-parlementaire. Auparavant, il pouvait être issu de la société civile.

Autrefois, être reconnu par le pouvoir permettait de disposer de plusieurs prérogatives. Mais désormais plus de cabinet et de personnel payé par l’État ou de nomination à la Commission électorale indépendante. L’opposition extraparlementaire ne jouera plus qu’un rôle de figurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page