A la Une

Mali : des questions après l’attaque contre le président de la transition Assimi Goïta

L’heure est aux questions au Mali, après la tentative d’assassinat contre la personne du colonel Assimi Goïta, le 20 juillet. Il s’en est sorti indemne. Mais cette attaque au couteau le jour de l’Aïd Al Adha, à la Grande mosquée de Bamako pousse à s’interroger sur la sécurité mise en place autour de la première personnalité de l’Etat. 

Au lendemain de l’attaque au couteau visant le président de la transition, place aux interrogations. Suite à l’enquête ouverte hier mardi, quelques heures après l’attaque, une partie de l’identité des deux commanditaires de cet acte est désormais sue. S’il n’a pas donné plus de détails sur l’assaillant interpellé, le commissaire Principal de Police du 3ème arrondissement de Bamako, Sadio Tomoda, a précisé qu’il s’agissait d’un enseignant. Quant à son complice, il serait un membre des forces spéciales maliennes.

Plusieurs autres zones d’ombre subsistent autour de cette tentative d’assassinat visant l’actuel président de la transition malienne. Notamment, comment ces hommes se sont-ils aussi facilement approchés d’Assimi Goita, considéré comme l’homme fort du pays ? Comment ont-ils pu entrer armés, au sein de la mosquée ? Quelles étaient leurs motivations ? Des questions, qui agitent de nombreux habitants.

Les autorités maliennes ont pour l’heure appelé à la sérénité. Les raisons véritables de cette tentative d’assassinat n’étant pas encore connues, il a été décidé, pour l’heure, que la sécurité du Président de la Transition du Mali, le Colonel Assimi Goïta soit renforcée. Hier mardi 20 juillet 2021, un blessé a été signalé par le recteur de la grande mosquée de la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page