Sénégal : L’autorité de régulation des télécommunications et des postes affiche son plan de gestion des télécoms

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal est à pied d’œuvre pour mieux gérer son secteur. Les compagnies de télécommunications sont très souvent impliquées dans des pratiques anticoncurrentielles, qui n’avantage pas les utilisateurs. Une déviance que l’autorité de régulation souhaite régler à tout prix.

La gestion des télécoms n’est pas une mince affaire au Sénégal. Les compagnies de télécommunication se livrent parfois à des concurrence déloyale pour fixer les prix. Cette manière de faire va souvent à l’encontre des utilisateurs qui se plaignent des prix. L’autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal dit vouloir mettre tout en œuvre pour réguler le système de fonctionnement des télécoms.  

Les pratiques anticoncurrentielles sont légions au Sénégal. La dernière mise en demeure de l’ARTP a été faite à l’encontre de la société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel). Cette dernière ne respectait pas les règles relatives à la portabilité des numéros mobiles. Elle permet à un abonné mécontent de la qualité de service d’un fournisseur de migrer vers un nouveau fournisseur sans pour autant changer de numéro de téléphone.

Pour donner une bonne qualité des services téléphoniques et internet, le directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), Abdoul Ly a lancé la stratégie d’amélioration continue de la couverture et de la qualité des services de communication électronique 2021-2023  au Sénégal. Cette initiative vise à répondre aux exigences des utilisateurs qui se plaignent souvent de la mauvaise qualité des réseaux et surtout de la cherté du débit de connexion.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com