Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Seychelles : vers la découverte de réserves pétrolières estimées à 500 millions de barils

En mai 2022, les Seychelles ont autorisé l’exploration pétrolière dans sa zone économique exclusive. Des levés sismiques sont attendues pour déterminer la présence de réserves de pétrole dans un bloc d’exploration connu sous le nom de Juno, à 115 km au sud-est de l’île principale de Mahé. Des experts pensent que ces données pourraient révéler des réserves pétrolières de 500 millions de barils au large des Seychelles.

En mai 2022, les Seychelles ont autorisé l’exploration pétrolière dans sa Zone économique exclusive de 396 000 km2 au Nord de l’Etat insulaire. Des études sismiques d’un mois sont nécessaires pour déterminer la présence de réserves pétrolières dans un bloc d’exploration connu sous le nom de Junon, à 115 km au sud-est de l’île principale de Mahé. Selon le président Wavel Ramkalawan, les ambitions pétrolières des Seychelles s’inscrivent dans le cadre de l’Économie bleue promue par le pays.

Cela apportera un autre régime de revenus qui sera bien sûr très bienvenu mais cela ne devrait pas changer notre stratégie économique. Nous sommes également très conscients des perspectives environnementales de cela. Nous mettons donc en place des règles très strictes sur la façon dont cela peut être exploré.

Jean-Paul ADAM, Ex-ministre des Affaires Etrangères

L’exploration pétrolière dans le Plateau des Mascareignes est source de tensions historiques entre les Seychelles et l’Île Maurice dans l’Océan Indien. Cependant, les deux pays ont réactivé le mécanisme de juridiction conjointe, un traité signé entre les deux pays en 2012. En cas d’exploration pétrolière positive, cet accord prévoit un partage équitable des revenus entre les deux États insulaires.

Nous avons pris la décision d’opter simplement pour le partage des bénéfices. Nous avons simplement dit que cette zone sera cogérée par les deux pays. Toutes les ressources seront réparties équitablement. C’est la base de cet accord historique qui nous permet aujourd’hui de proposer des idées très innovantes sur la façon dont nous pouvons développer cette zone.

Jean-Paul ADAM, Ex-ministre des Affaires Etrangères

Des premières études sismologiques ont été menées en toute discrétion en 2014. Elles ont été abandonnées en 2016 quand le prix du baril est descendu. Ces études préalables ont estimé à 500 millions de barils, les réserves pétrolières probables des Seychelles

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com