Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tunisie : un accord de prêt de 1,9 milliard USD pour un programme de réformes signé avec le FMI

Le gouvernement de Tunisie et le Fonds monétaire international sont parvenus à un accord de facilité de crédit de 1,9 milliard de dollars sur 4 ans. Ce  financement une fois validé par le conseil d’administration de l’institution financière devra concourir à la mise en place d’un programme de réformes concrètes axé notamment sur la préservation du pouvoir d’achat des tunisiens face à une inflation élevée, des réformes structurelles existantes, et le renforcement du filet de sécurité sociale en augmentant les transferts monétaires.

Avec l’évolution récente des cours mondiaux des produits de base, la  Tunisie se trouve étranglée par une dette supérieure à 100 % de son PIB et dans l’incapacité d’emprunter sur les marchés internationaux. Afin de stabiliser les finances publiques, et procéder aux réformes urgentes, la Tunisie va bénéficier d’un accord financier  de 1.9 milliard de dollars du Fonds monétaire international. Avec ce financement, les autorités nationales devraient accélérer les réformes structurelles, renforcer la gouvernance et la transparence dans le secteur public.

Vu justement la conjoncture et puis les indicateurs macroéconomiques qui ne sont pas favorables à la Tunisie. Ça pourrait aider le gouvernement à soutenir les ménages les plus faibles  et puis à essayer d’honorer ses engagements  vis à vis des prêts.

Hamidine Moctar Kane, Docteur en économie Mauritanie

Ce nouvel accord, qui court sur  48 mois au titre de mécanisme élargi de crédit, devra concourir  selon le FMI à diversifier les dispositifs de protection sociale, créer un environnement transparent et équitable pour les investisseurs, favoriser l’adaptation aux changements climatiques en encourageant l’investissement dans les énergies renouvelables mais aussi, préserver le pouvoir d’achat des tunisiens face à une inflation élevée.

La détérioration de l’environnement mondial et les prix internationaux élevés des matières premières pèsent lourdement sur l’économie tunisienne, ajoutant aux faiblesses structurelles sous-jacentes dans un contexte socio-économique difficile. La croissance ralentira probablement à court terme, tandis que la hausse des cours internationaux des matières premières exercera des pressions sur l’inflation ainsi que sur les soldes extérieurs et budgétaires de la Tunisie.

Communiqué, Fonds Monétaire Internationale

La crise financière en Tunisie s’est traduite ces derniers mois par des pénuries récurrentes des produits de base qui sont à l’origine des manifestations succinctes des Tunisiens contre la vie chère. Avec ce nouveau programme, les Tunisiens pourront bénéficier d’un environnement propice à une croissance inclusive et à la création d’emplois durables pour baisser le taux de chômage estimé à 15.3%.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com