Afrique : plaidoyer pour l’amélioration du financement du secteur du café

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La 9ème symposium sur le café en Afrique s’est tenu au Rwanda ce 17 novembre. Les participants, notamment les investisseurs dans le secteur caféier sur le continent, ont plaidé pour plus d’efforts de la part des décideurs politiques pour harmoniser la production et la commercialisation du café en Afrique. Le but de cette rencontre : renforcer la chaîne de valeur du café pour un développement durable de l’économie et l’amélioration des revenus des producteurs africains. 

Kigali accueille ce 17 novembre, le 9ème symposium sur le café africain. Il s’agit d’un rendez-vous de haut niveau des décideurs politiques des 25 pays membres de l’organisation interafricaine du café, OIAC, des chercheurs et des hommes d’affaires dans le secteur caféier en Afrique. Objectif de l’un des panels de discussion : améliorer le financement du secteur du café en Afrique.

Dans un autre panel de discussion, il s’agissait de voir comment améliorer la valeur ajoutée et promouvoir la consommation intérieure de café africain. Des initiatives déjà en place dans certains pays ont été partagées, mais également de nouvelles perspectives pour améliorer la consommation du café sur le continent.

L’organisation interafricaine du café regroupe 25 pays membres dont 53% de la population rurale est impliquée dans la culture du café. Malgré la faible contribution des producteurs africains au marché mondial du café, actuellement estimée à 10 %, le café contribue largement à des recettes extérieures et représente une part importante des recettes fiscales et du produit intérieur brut des États membres de l’OIAC.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com